/entertainment/comedy
Navigation

De l’humour à la bonne franquette

Le ComediHa ! Fest lance ses soirées 100 % locales

Dom Babin
Photo courtoisie, Ludovic Gauthier Dom Babin a été l’humoriste qui a récolté le plus d’applaudissements lors de la première de trois soirées 100 % locales.

Coup d'oeil sur cet article

Ils ne font pas partie des grands de l’humour. Certains espèrent le devenir. Pour d’autres, c’est une occasion de tenter leur chance et de vivre une expérience. Bienvenue aux soirées 100 % locales du ComediHa ! Fest.

Dimanche, c’était la première de trois soirées qui seront présentées au ComediHa ! Club. 

Quatre humoristes sont montés sur les planches, en formule cabaret, pour faire rigoler les amateurs d’humour. Ils étaient autour de 25 dans la petite salle aménagée dans la pyramide à Sainte-Foy. 

C’est bon enfant et à la bonne franquette. Un micro. Un tabouret. Rien de complexe ou d’élaboré. Chaque soirée dure une heure.

Présentés par l’animateur Jean-François Otis, les Cédric St-Onge, Guillaume Boldock, Dom Babin et Jayman ont défilé pour offrir des numéros d’une dizaine de minutes dans une atmosphère très relaxe.

On s’attendait à une soirée avec des humoristes de Québec, mais la majorité semblait provenir de Montréal. Les « locaux » entreront peut-être en scène au cours des deux autres soirées.

Il faut aimer le risque, car les humoristes qui participent aux soirées 100 % locales ne sont pas très connus. Il y a de bons moments et d’autres où ça fonctionne un peu moins bien. 

Cédric St-Onge a lancé le tout. L’humoriste de 30 ans de Saint-Jérôme, qui a fait un baccalauréat en théâtre à l’Université Laval, a parlé de son célibat et d’une relation sexuelle qui s’est déroulée lors d’un voyage à Cuba, où il a dansé la Macarena et le « karatéka ». 

Guillaume Boldock, originaire d’Alma, qui portait le kilt, a été amusant avec ses difficultés pour se remettre en forme. 

Il a raconté qu’un membre du public, lors d’un spectacle, n’a pas aimé une blague où il disait que les joueurs de soccer feignaient des blessures.

« J’ai soufflé dessus et il est tombé », a-t-il lancé.

Un bon conteur

Originaire de Paspébiac, Dom Babin a été le meilleur de cette soirée. Bon conteur, il a été très divertissant en racontant des péripéties vécues lors d’un voyage en Mongolie à l’âge de 19 ans. Il a été le plus applaudi du groupe.

« L’Asie, avec la Mongolie, a sa propre Gaspésie », a-t-il dit, faisant référence à l’absence d’électricité et à des gens qui vivent reculés de la civilisation. 

Jayman a terminé la soirée en jouant beaucoup en bas de la ceinture et dans la vulgarité. Il avait pourtant bien lancé son 10 minutes en rigolant d’un coloc « complotiste » et en interagissant avec un membre du public, qu’il a baptisé « Monsieur Wikipédia » pour parler du glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney. 

« C’était tellement plate que le sol a décidé de sacrer son camp », a-t-il lancé.


Les soirées 100 % locales sont présentées à nouveau les 15 et 22 août, à 19 h, à la salle ComediHa ! Club.