/sports/jo
Navigation

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les exploits des athlètes canadiens ont retenu l’attention des téléspectateurs d’ici, mais plusieurs moments impliquant des athlètes d’autres pays ont marqué l’imaginaire lors des Jeux de Tokyo. Qu’il s’agisse de magistrales performances, de grandes déceptions, d’événements qui ont fait la manchette ou de gestes qui ont symbolisé à merveille l’esprit olympique, les deux dernières semaines ont offert d’impérissables souvenirs. Voici 10 événements marquants de Tokyo 2020. 

  • Écoutez l'entrevue avec Sophie Drolet, ancienne joueuse de soccer professionnelle. Elle est maintenant chargée de cours à l’UQÀM et entraîneure en sport étudiant avec Vincent Dessureault sur QUB radio :

• À lire aussi: Des jeux pas comme les autres, mais fort bien réussis

• À lire aussi: Des performances inoubliables

1. Un retour et une médaille  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

La gymnaste américaine Simone Biles a semé l’émoi de par le monde lorsqu’elle a choisi de se retirer momentanément de la finale du concours général, ainsi que des finales au saut et aux barres asymétriques. La quadruple championne a expliqué qu’elle devait préserver sa santé mentale. Après une vague de soutien provenant de tous azimuts, Biles est revenue triomphalement en décrochant le bronze à la poutre.

2. L’or en garde partagée  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

On dit qu’il n’y a pas d’amis dans le sport lorsque vient le temps de départager les gagnants des perdants. Ce n’est pas toujours le cas dans l’esprit olympique. Après avoir terminé à égalité en finale du saut en hauteur, avec des bonds identiques de 2,37 m, l’Italien Gianmarco Tamberi et le Qatari Mutaz Essa Barshim avaient une alternative : faire une prolongation ou partager la médaille d’or. De vieux amis, les deux rivaux ont choisi de partager l’or et de se faire une accolade bien sentie.

3. Comme la Guerre froide  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

On se croirait à l’époque où des athlètes du bloc de l’Est risquaient leur vie dans l’espoir de passer à l’Ouest. La sprinteuse de la Biélorussie Krystsina Tsimanouskaya a généré une onde de choc en faisant appel aux policiers Tokyo parce qu’elle craignait pour sa sécurité après avoir critiqué le régime de son président, Alexandre Loukachenko. Elle a été accueillie à l’ambassade de la Pologne au Japon avant d’être déplacée à Varsovie. L’athlète de 24 ans craint de retourner dans son pays.

4. Une chute... et une victoire !  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

La chute de la coureuse néerlandaise Sifan Hassan est devenue virale parce qu’elle a ensuite effectué une remontée spectaculaire pour remporter l’or sur 5000 m. Au dernier tour, elle a heurté une coureuse avant de tomber au sol. Elle s’est retrouvée en 11e position sur 13 participantes après la chute, mais seulement 35 secondes plus tard, elle grimpait jusqu’à la sixième position. Sa stupéfiante remontée s’est conclue de brillante façon quand elle a pris le premier rang au dernier virage. 

5. La merveille chinoise  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

Le monde entier n’est plus surpris par la domination chinoise en plongeon. Pour les 4e Jeux de suite, la Chine a remporté six médailles d’or. La plus marquante a été l’œuvre de Quan Hongchan, du tremplin de 10 m. Elle a obtenu des notes parfaites sur ses deuxième et quatrième plongeons. Comme si ce fait d’armes n’était pas assez impressionnant, elle n’est âgée que de 14 ans. Avec 466,2 points, l’adolescente a terminé au 1er rang dans chacun de ses cinq plongeons. 

6. Les jeunes dominent en skateboard  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFLO, Koji Aoki

Le skateboard a été instauré comme sport olympique à Tokyo et il n’y a pas que cette grande première qui a fait l’histoire. La Japonaise Kokona Hiraki, 12 ans, ainsi que la Britannique Sky Brown, 13 ans, sont devenues les plus jeunes médaillées olympiques depuis 1936. Les acrobaties de Hiraki lui ont valu la médaille d’argent, tandis que Brown, avec le bronze, est devenue la plus jeune médaillée de l’histoire de la Grande-Bretagne 

7. Une course endiablée  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

En athlétisme, l’une des performances les plus hallucinantes est survenue lors de la finale du 400 m haies. Le norvégien Karsten Warholm, roi de la discipline, a non seulement remporté l’or, mais il l’a aussi fait en 45,95 s. Il a ainsi fait exploser son précédent record du monde de 0,75 s. Le groupe était pourtant extrêmement relevé, avec six records nationaux qui sont tombés. Warholm n’a donc pas perdu une course au 400 m haies depuis le 8 septembre 2018.

8. Belle rivalité  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

L’une des plus belles rivalités individuelles aux Jeux olympiques s’est déroulée dans la piscine, entre la reine américaine Katie Ledecky et l’Australienne Ariarne Titmus. Et cette rivalité est belle dans tous les sens du terme. Après une course extrêmement serrée au 400 m style libre, les deux féroces compétitrices ont éclaté d’un rire contagieux et se sont fait l’accolade. Titmus a aussi eu le dessus au 200 m. Un futur duel aux Jeux de Paris (2024) est déjà alléchant.

9. Dure défaite pour Osaka  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

Pour les Japonais, nul doute que le visage des Jeux de Tokyo était la grande étoile du tennis féminin Naomi Osaka. La vedette de 23 ans est devenue la première joueuse asiatique à être classée au premier rang de la WTA et compte à son actif sept titres sur le circuit, dont quatre Grands Chelems. Portant le poids d’un pays sur ses épaules, Osaka a vu son aventure olympique se terminer au 3e tour, quand Marketa Vondrousova, classée 42e, a causé l’une des grosses surprises des Jeux. 

10. Humiliation et revanche  

Les Jeux de Tokyo en 10 moments mémorables
Photo AFP

Le séjour de l’équipe américaine de basketball à Tokyo a mal débuté. En effet, elle a subi une première défaite olympique depuis 2004 quand elle est tombée aux mains de la France, au compte de 83 à 76. Les Bleus mettaient ainsi fin à une série de 26 victoires des puissants Américains aux Jeux. En finale, l’équipe s’est relevée en savourant sa revanche sur ces mêmes Français pour ravir l’or pour les quatrièmes Jeux de suite. Kevin Durant a été fumant, avec 29 points dans la victoire de 87 à 82.