/news/transports
Navigation

Pont Pierre-Laporte: 47 minutes pour faire 1km

La circulation beaucoup plus impactée par les travaux sur le pont Pierre-Laporte que lors de la première phase

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à la première phase des travaux, les impacts se sont fait ressentir dès le début de la deuxième phase de réfection alors qu’il fallait plus d’une heure aux automobilistes pour se rendre au pont Pierre-Laporte.

• À lire aussi: Encore 10 jours de perturbations sur le pont Pierre-Laporte

L’accès au pont Pierre-Laporte à partir de Québec était compliqué, lundi.
Photo Agence QMI, Guy Martel
L’accès au pont Pierre-Laporte à partir de Québec était compliqué, lundi.

D’une rive à l’autre, la congestion s’est bien fait ressentir sur les routes menant au pont Pierre-Laporte dans les heures de pointe. Depuis dimanche soir, le ministère des Transports (MTQ) a amorcé la deuxième phase des travaux pour remplacer la membrane d’étanchéité du pont Pierre-Laporte, en direction sud. Pour ce faire, deux voies sur trois sont fermées dans les deux directions, et ce, jusqu’au 18 août. 

Or, si la circulation était plus fluide que d’ordinaire sur le pont lors de la première phase des travaux, à la fin juin, il en était autrement lundi. Le Journal a constaté sur le terrain que la circulation était très difficile dans l’entonnoir à l’approche du pont. 

Congestion

En matinée, il fallait prévoir 30 minutes pour passer d’une rive à l’autre. Une situation qui s’est beaucoup compliquée en début d’après-midi.

La sortie du pont, sur la Rive-Nord, se déroulait bien. Il en allait autrement dans l’autre direction.
Photo Agence QMI, Guy Martel
La sortie du pont, sur la Rive-Nord, se déroulait bien. Il en allait autrement dans l’autre direction.

Parti de l’intersection de Robert-Bourassa sur le Boulevard Laurier à 16 h 07, il a pris au Journal 47 minutes pour faire 1 km, jusqu’à la route de l’Église. 

Même constat sur l’autoroute Duplessis, vers 17 h 50, alors que l’heure de pointe tire normalement à sa fin : il a pris 58 minutes pour faire 3 km et se rendre au pont. Du côté de la Rive-Sud, le trajet prenait environ vingt minutes en après-midi lundi.  

D’ailleurs, quelques incidents sont survenus sur certains axes fort occupés dans la journée, ralentissant davantage la circulation.

« Il faut que les gens modifient leurs habitudes comme ils l’avaient fait lors du premier blitz de travaux. Sinon, c’est certain qu’il va y avoir encore de la congestion dans les prochains jours. On est tributaire de ça », souligne la porte-parole du MTQ, Émilie Lord.

Tester la route

Les hôtels de la région ont encore vu leur niveau d’occupation augmenter, comme au cours de la première phase, et le service de navettes aériennes entre Québec et Lévis est encore fort achalandé.

Les entraves bloquent quatre des six voies du pont.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Les entraves bloquent quatre des six voies du pont.

Une hypothèse évoquée par quelques intervenants contactés par Le Journal voudrait que ces perturbations du réseau routier soient liées au retour de plusieurs travailleurs qui étaient en congé au début de juillet.  

D’autres évoquent le fait que certains citoyens « attendent de voir comment ça se passe » avant d’ajuster leurs déplacements.

« On a un peu moins de clients, cette semaine. Comme la circulation avait été super fluide la première fois, plusieurs voulaient tester la route avant de nous appeler », explique Stéphanie Huot, directrice générale du Complexe Capitale Hélicoptère. 

« On est prêt » 

Du côté des services ambulanciers, on s’attendait à ce que l’achalandage du réseau routier soit plus dense cette fois-ci. 

« Ça se passe bien malgré tout, mais on est prêt à toute éventualité », assure Francis Brisebois, coordonnateur aux communications chez Dessercom.

Questionné à savoir si les travaux pourraient être prolongés puisqu’on annonce plusieurs journées de pluie dans les prochains jours, le MTQ se veut rassurant.

« On a déjà prévu quelques journées tampons, au cas où. On ne dépassera pas les 10 jours de travaux », affirme Émilie Lord. 

Deux passages de Québec à Lévis  

16 h 07 

Départ : Intersection autoroute Robert-Bourassa et Boul. Laurier

16 h 55 : Intersection route de l’Église 

Un kilomètre en 47 minutes 

17 h 19 : Arrivé sur la Rive-Sud 1 h 12 après le départ de Sainte-Foy

Vitesse moyenne 2 km/h 

17 h 49 

Départ : autoroute Duplessis hauteur Chemin Sainte-Foy 

18 h 12 : Un kilomètre en 23 minutes

18 h 47 : Arrivée sur la Rive-Sud en 58 minutes 

 

À VOIR AUSSI