/news/provincial
Navigation

La fluidité s’améliore sur le pont Pierre-Laporte

La situation demeure tout de même pire que dans la première phase des travaux

Le retour à la maison avait été particulièrement compliqué lundi.
Photo Agence QMI, Guy Martel Le retour à la maison avait été particulièrement compliqué lundi.

Coup d'oeil sur cet article

Le retour à la maison a été plus facile mardi soir comparativement à la veille, alors que les secteurs plus difficiles sont restés sensiblement les mêmes en cette deuxième journée de travaux sur le pont Pierre-Laporte. 

• À lire aussi: Travaux sur le pont Pierre-Laporte: encore de la congestion dans la région de Québec

• À lire aussi: Pont Pierre-Laporte: 47 minutes pour faire 1 km

• À lire aussi: Travaux sur le pont Pierre-Laporte: un retour à la maison compliqué

En fin de journée, mardi, le trafic s’est résorbé assez rapidement sur les deux rives après l’heure de pointe. À 17 h 30, la situation était semblable à celle observée lundi vers 19 h 30. 

« On s’est ajustés en fin de journée. Les corps policiers ont employé des méthodes différentes pour gérer la circulation », a expliqué la porte-parole du MTQ, Émilie Lord. Cette dernière rappelle l’importance de favoriser le travail à domicile et d’éviter le secteur. 

Sur le réseau municipal de Québec, la circulation a été assez fluide au cours de la journée. Toutefois, le chemin Saint-Louis et le boulevard Hochelaga, dans les deux directions, étaient au ralenti dès 16 h et jusqu’aux environs de 18 h. Rappelons que ces secteurs, tout comme le boulevard Laurier, avaient été très achalandés la journée précédente. 

Sur la Rive-Sud

Le traversier Québec-Lévis a d’ailleurs vécu une surcharge d’achalandage, dès la matinée. Le temps d’attente est passé, au cours de la journée, de cinq à une vingtaine de minutes, selon le porte-parole de la Société des traversiers du Québec, Alexandre Lavoie. 

Du côté de Lévis, la circulation a de nouveau été difficile à compter de 15 h sur le boulevard Guillaume-Couture entre le pont de Québec et le chemin du Sault. Le trafic s’est étiré au cours de l’après-midi, jusqu’à l’avenue Taniata. 

En fin de journée, la circulation se concentrait désormais autour des accès aux échangeurs 73, des deux côtés de la rive.