/entertainment/shows
Navigation

Passeport vaccinal: un retour à la normale souhaité pour les festivals et spectacles

Les promoteurs d’événements veulent une hausse des spectateurs

Grandes Fêtes Telus de Rimouski
Photo Le Journal de Québec Vue de la foule séparée en sections lors du concert d’Émile Bilodeau aux Grandes Fêtes Telus de Rimouski, le 5 août 2021.

Coup d'oeil sur cet article

Des promoteurs de festivals et de spectacles se disent favorables au passeport vaccinal, mais souhaitent que son implantation s’accompagne d’une hausse du nombre de spectateurs.

• À lire aussi: Plusieurs employeurs aimeraient imposer le passeport vaccinal

• À lire aussi: Des t-shirts antivaccins sur Amazon

« Le passeport vaccinal devrait être accompagné de mesures facilitant un retour à la normale. Dans nos grandes salles, comme le Centre Vidéotron, il faut augmenter la capacité », soutient le chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor, Martin Tremblay.

Présentement, les salles de spectacles et amphithéâtres peuvent recevoir jusqu’à un maximum de 7500 spectateurs, qui doivent être répartis dans des sections indépendantes de 250 personnes.

Directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux, Martin Roy demande aussi des assouplissements. 

Le point de presse du ministre de la Santé, Christian Dubé, mardi, ne lui a pas donné les réponses qu’il souhaitait.

« Ça me rend perplexe. On n’a pas annoncé qu’on allait augmenter la capacité des festivals, ni même réduire la nécessité d’avoir des zones indépendantes ou en augmenter la capacité. »

Sur Twitter, l’humoriste Mike Ward a interpellé directement le ministre Dubé. « Vu que les spectateurs devront être vaccinés pour aller voir un show, j’imagine qu’on va pouvoir ouvrir à pleine capacité ? »

Risque d’altercation

La mise en application du passeport vaccinal soulève aussi des questions.

Le président fondateur du Club Soda, à Montréal, soutient qu’il sera difficile pour les employés de vérifier le statut vaccinal d’un client lors du processus d’achat, puis de vérifier son code QR lors de son arrivée en salle.

« Ça va nécessiter du personnel supplémentaire, ça va nécessiter du temps et ça va présenter un risque d’altercation dans le cas où il faudra refuser l’accès à des gens qui détiendront des billets sans avoir été pleinement vaccinés », dit Michel Sabourin.

Et les touristes ?

Martin Roy demande si les touristes étrangers doublement vaccinés pourront participer à un événement en sol québécois.

Il cite en exemple les Ontariens qui voudraient assister à un spectacle du Festival de montgolfières de Gatineau, qui prend son envol le 3 septembre, deux jours après l’implantation du passeport, ou les Américains qui voudront se rendre au Festival de jazz de Montréal.

« On considère qu’ils sont déjà doublement vaccinés puisque c’est la condition pour qu’ils puissent entrer sur le territoire, mais comment ils vont pouvoir le prouver ? »

– Avec Raphaël Gendron-Martin


Aux États-Unis, le festival de musique Bonnaroo a annoncé, mardi, qu’il faudra être pleinement vacciné ou présenter un test négatif pour assister à l’événement, du 2 au 5 septembre. Le Summerfest de Milwaukee, qui a lieu aussi en septembre, exigera une preuve de vaccination ou un test négatif d’au plus 72 heures.

À VOIR AUSSI...