/news/currentevents
Navigation

Il aurait fraudé son employeur pour plus de 1 million $ pendant huit ans

Coup d'oeil sur cet article

Un résident de Gatineau, en Outaouais, aurait mis en place un important stratagème de fausses factures auprès de son employeur, lui soutirant plus de 1 million $ sur une période de huit ans.

Éric Danis, 51 ans, a été accusé mercredi pour des gestes qu’il aurait commis alors qu’il était directeur des ventes chez Noreast Electronics, un fabricant de pièces électroniques de Hawkesbury, en Ontario.

L’accusé aurait établi un système consistant à falsifier les factures de cinq fournisseurs chinois de Noreast entre 2009 et 2017. Les prix sur ces fausses factures étaient gonflés de 20% à 200%, pour un coût total au fil des ans de 1 882 886 $ US (environ 2,3 millions $ CAN au taux de change actuel).

Stratagème

Éric Danis aurait demandé à ses fournisseurs chinois de lui faire parvenir directement toutes les factures à son adresse courriel professionnelle; il les transférait illico à une adresse personnelle. Sa femme, Anya Watson, aujourd’hui âgée de 50 ans et également accusée en lien avec cette affaire, fabriquait ensuite de fausses factures avec l’en-tête des compagnies étrangères et réajustait les prix à la hausse.

Danis remettait ensuite les copies papier des fausses factures aux services comptables de son employeur pour qu’il transfère des fonds dans une banque au Wyoming. Avec ces sommes, il payait les fournisseurs d’un côté et transférait le reste de l’argent dans un des quelque 25 comptes bancaires qu’il détenait au Canada et aux États-Unis, sous les noms de EAJ Technical Corporation ou de 8339724 Canada inc.

L’homme avait bien pris soin de demander au préalable à ses partenaires d’affaires de ne fournir qu’à lui seul toute information relative aux prix et de ne jamais joindre de facture aux envois de pièces ou d’autres matériaux. Un d’entre eux a oublié cette dernière directive en mars 2017 et c’est à ce moment que Noreast Electronics a eu des soupçons en constatant que la facture et les prix étaient différents des factures habituelles. La compagnie a alors entamé une vérification judiciaire.

Condamnation

Un premier jugement au civil dans ce dossier a été rendu le 4 septembre 2018. La juge de la Cour supérieure de l’Ontario Sally Gomery a alors condamné le couple et ses compagnies à dédommager Noreast Electronics pour un montant de 864 239 $ US (un peu plus de 1 million $ CAN) – correspondant à ce que Noreast a payé en trop pendant des années -, en plus de 173 181 $ afin de rembourser les frais de vérification juridique et 25 000 $ en dommages punitifs, en plus des intérêts relatifs à ces sommes.

Mercredi, la Police provinciale de l’Ontario a annoncé que des accusations de fraude, en vertu du Code criminel, ont été portées contre Danis et Watson à la suite d’une longue enquête menée par ses services.

Éric Danis et Anya Watson doivent comparaître au palais de justice de L’Orignal, village situé non loin de Hawkesbury, le 29 septembre prochain.