/news/politics
Navigation

Un programme pour favoriser l'inclusion de personnes handicapées en milieu de travail

Karl Blackburn
Photo d'archives, AGENCE QMI Karl Blackburn

Coup d'oeil sur cet article

Le Conseil du Patronat du Québec (CPQ) tente de trouver des solutions à la pénurie de main-d’œuvre qui touche durement les employeurs, et une des pistes de solution proposées, est de favoriser l’inclusion en entreprise de personnes ayant un handicap. 

Le programme DuoEmploi, du CPQ, offre des stages aux personnes en situation de handicap pour ensuite les intégrer dans un emploi.

Mercredi midi, 40 entreprises avaient manifesté leur intérêt à participer. Le Conseil du patronat du Québec aimerait en avoir 250 ou plus.

«C’est quand même un objectif qui est ambitieux, c’est 250 stages répartis à travers toutes les régions du Québec, où nous aurons l’occasion de faire participer des gens en situation de handicap dans le monde du travail et de permettre aux employeurs d’avoir accès à cette main-d’œuvre qui est très qualifiée, qui est souvent accessible, et surtout dans un contexte de la pénurie de main-d’œuvre», dit Karl Blackburn, président du Conseil du patronat du Québec.

Des entreprises ont déjà décidé d’embarquer dans le mouvement, c’est notamment le cas de Sodexo. Cette dernière est habituée à accommoder des personnes en situation de handicap, parce qu’elle en a plusieurs à son emploi.

Elle ne comprend pas pourquoi plusieurs employeurs sont réticents à faire l’embauche de personnes en situation de handicap, car pour cette entreprise, ce sont des employés très ponctuels et travaillants.

Le programme DuoEmploi est financé en partie par le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale.