/news/coronavirus
Navigation

Le Parti québécois réclame un débat sur le passeport vaccinal

Le porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Joël Arseneau
Photo d'archives Le porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Joël Arseneau

Coup d'oeil sur cet article

L’implantation du passeport vaccinal sans débat à l’Assemblée nationale déplaît énormément au Parti québécois.

• À lire aussi: De faux passeports vaccinaux à vendre pour 500$

• À lire aussi: Une bombe tombe sur les festivals à quelques semaines d'avis

• À lire aussi: Encore du flou entourant le retour en classe

  • Écoutez l'entrevue avec Joël Arseneau, député péquiste des Îles-de-la-Madeleine et Porte-parole du troisième groupe d’opposition en matière de santé sur QUB radio :

  

Le PQ estime que tous les parlementaires devraient pouvoir se prononcer sur cette mesure, étant donné son impact à l’échelle de la province.

Il réclame qu’une loi-cadre soit débattue et votée en chambre, à la suite de consultations approfondies.

«Malheureusement, comme il l'a encore prouvé mercredi matin en fermant la porte à toute consultation sur le passeport sanitaire et son application, l'importance des échanges et des points de vue semble être secondaire pour le premier ministre», a déclaré le porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Joël Arseneau, par voie de communiqué.

Si le parti d’opposition reconnaît que le passeport vaccinal possède certains avantages, il s’interroge sur son application.

Le Parti québécois estime que le gouvernement doit inclure autant les oppositions que les experts dans la mise en place de cette mesure, afin d’éviter les essais et erreurs.

La durée de la mise en place du passeport fait également partie des questionnements du groupe parlementaire.

À VOIR AUSSI 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres