/opinion/blogs
Navigation

Vaccination obligatoire: Legault devrait s’inspirer de Trudeau

Vaccination obligatoire: Legault devrait s’inspirer de Trudeau
AFP

Coup d'oeil sur cet article

On s’y attendait puisque Justin Trudeau avait annoncé ses intentions, c’est maintenant confirmé: la vaccination contre la COVID-19 sera obligatoire pour les fonctionnaires fédéraux. À l’aube de la 4e vague, liée à un variant plus virulent, on ne veut prendre aucun risque. Bravo! C’est une mesure audacieuse qui, espérons-le, va faire des petits dans les provinces.

Bien sûr, des mesures seront prises au cas par cas pour les exceptions qui ne pourront se faire vacciner. Mais au moins, on prend le taureau par les cornes et l'on fait passer un message clair. Évidemment, à quelques jours du déclenchement des élections, cette décision n’a pas été prise sur un coup de tête. Il s’agit clairement d’une décision stratégique sondée à maintes reprises.

Il y a une semaine jour pour jour, au lendemain de la déclaration de Justin Trudeau selon laquelle il jonglait avec l’idée d’imposer le vaccin aux fonctionnaires fédéraux, un sondage mené par la firme Nanos démontrait que trois Canadiens sur quatre étaient d’accord avec la vaccination obligatoire. Et ce sont les Québécois et les Ontariens qui étaient les plus ouverts à l’idée, deux provinces où le Parti libéral du Canada souhaite faire des gains lors du prochain scrutin.

Québec devrait emboîter le pas pour les travailleurs de la santé, les enseignants du primaire et les personnes qui travaillent dans les services de garde. Nos jeunes de 12 ans et moins ne sont pas et ne peuvent pas être vaccinés. Sachant que la 4e vague, déjà entamée, est celle des non-vaccinés, il est inconcevable de dire à nos jeunes d’aller à l’école et à la garderie sans protection, sans masque et sans la garantie que les adultes qui en prennent soin ou leur enseignent sont pleinement vaccinés.

Il y a quand même un point qui me chicote. Alors que Justin Trudeau fait preuve de leadership en ouvrant le chemin de la vaccination obligatoire pour des raisons de santé publique, pourquoi s’entête-t-il à vouloir déclencher des élections dimanche? À mes yeux, il y a une incohérence. 

Si le gouvernement Trudeau ne veut prendre aucun risque avec le variant Delta, il serait peut-être préférable de faire preuve de sagesse, et d’attendre une fois de plus avant de faire dissoudre le Parlement et de partir en campagne. Je sais, je me répète, mais le gouvernement est pleinement fonctionnel. Pourquoi prendre un risque inutile!?