/weekend
Navigation

Ce que nous enseigne la forêt: étonnantes découvertes

Peter Wohlleben
Photo courtoisie Peter Wohlleben

Coup d'oeil sur cet article

Garde-forestier, vulgarisateur écologiste hors pair et auteur du livre à succès La vie secrète des arbres, Peter Wohlleben propose une incursion sensible et bien documentée dans les liens qui unissent les humains et la forêt dans son nouveau livre. Ce que nous enseigne la forêt est un ouvrage captivant dans lequel l’auteur allemand à succès partage des découvertes étonnantes sur la botanique et le milieu forestier.

Preuves scientifiques à l’appui, Peter Wohlleben détaille toutes les subtilités du lien entre l’humain et la forêt dans ce nouvel ouvrage qui donne vraiment envie de faire un bain de forêt pour se reconnecter à nos sens et à la nature.

Évidemment, il parle de shinrin-yoku, ce concept mis de l’avant par le scientifique japonais Qing Li, qui consiste à passer du temps au milieu des arbres, faire appel à tous ses sens, de façon à profiter des bienfaits de la forêt sur le corps et l’esprit.

La nature est pleine de surprises et les études scientifiques le démontrent toujours. L’auteur, au fil du livre, parle des plantes qui « entendent », de la capacité de certains animaux à sentir les champs électriques, du rôle des grandes forêts sur la régulation du climat terrestre, et bien d’autres sujets fascinants.

En entrevue par courriel, Peter Wohlleben explique qu’il est important que les gens se reconnectent avec la nature. « Pour la protéger, il faut la comprendre. Surtout, nous devons réaliser que nous faisons encore partie de la nature. En la protégeant, nous nous protégeons d’abord et avant tout. »

Dans son livre, il souligne des découvertes très étonnantes. 

« Personnellement, ce qui m’a surpris le plus, c’était d’apprendre que plusieurs mammifères ne voient pas la couleur rouge et que, selon leur culture, nos ancêtres ne pouvaient pas physiquement percevoir la couleur bleue, parce que ce mot n’existait pas. Les Grecs, par exemple, disaient que la mer avait la couleur du vin. Cela démontre à quel point le langage est important dans notre lien à la nature. »

Une merveille écologique

Peter Wohlleben explique qu’au fil des ans et des informations accumulées, sa perception a beaucoup changé. 

« Je voyais la forêt comme une collection d’arbres avec quelques animaux au travers. Maintenant, je sais que la forêt est une merveille écologique qui abrite des dizaines de milliers d’espèces qui interagissent toutes entre elles. »

« Comment exactement cela se passe et ce dont la forêt est capable en termes de communauté est quelque chose que nous ne comprendrons peut-être jamais complètement. »

En ce moment, l’auteur est très impressionné par la façon dont les forêts forment leur propre climat. 

« Si elles sont assez vastes et pas trop touchées par les humains, elles abaissent la température de 10 degrés pendant les chaudes journées d’été. En plus, elles forment des nuages de pluie, de façon à ce qu’il pleuve davantage sur les forêts naturelles que sur les régions dépourvues d’arbres. »

Interrogé sur ce que la société devrait retenir de la pandémie, il dit ceci : 

« Nous devrions avoir compris que nous faisons encore partie de la nature et que nous ne pouvons pas la contrôler complètement. La pandémie nous montre plutôt que nous devrions être plus respectueux à la fois des autres personnes et de notre environnement. »  


♦ Peter Wohlleben est garde-forestier en Allemagne.

♦ Il veille sur une forêt publique entretenue sans pesticides ni machinerie lourde.

♦ Vulgarisateur écologiste hors pair, il a séduit des millions de lecteurs dans le monde avec ses récits.

♦ Il a créé en 2017 une Académie de la forêt vouée à la production de matériel pédagogique sur l’écologie forestière.

EXTRAIT

<b><i>Ce que nous enseigne la forêt</i></b><br/>
Peter Wohlleben<br/>
Éditions MultiMondes<br/>
280 pages
Photo courtoisie
Ce que nous enseigne la forêt
Peter Wohlleben
Éditions MultiMondes
280 pages

« En prenant chaque mesure qui contribue à préserver l’écosystème Terre, nous nous préservons nous-mêmes ainsi que notre qualité de vie, pour la simple raison que nous sommes partie intégrante de ce tout. La protection de la nature est et ne peut être que pure sollicitude à l’égard de nous-mêmes. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.