/sports/hockey
Navigation

Le cadeau de David Savard à Lac-Beauport

David Savard soulève la coupe Stanley en plein défilé dans les rues de Lac-Beauport, le 18 août 2021.
Photo Jean Carrier David Savard soulève la coupe Stanley en plein défilé dans les rues de Lac-Beauport, le 18 août 2021.

Coup d'oeil sur cet article

Le périple de la coupe Stanley dans la municipalité de Lac-Beauport s’est déroulé dans le calme et la bonne humeur. C’est exactement ce que le nouveau joueur du Canadien avait planifié pour sa journée avec le précieux trophée.

• À lire aussi: David Savard veut une coupe à Montréal

« C’est important de partager ce moment avec le plus de monde possible. Les gens qui te soutiennent, c’est important. La famille, les amis et la communauté qui nous a accueillis depuis 2014. On adore être ici. C’est une très belle journée », raconte David Savard.

Le Saint-Graal du hockey n’avait pas visité Lac-Beauport, près de Québec, depuis la conquête de Simon Gagné avec les Kings de Los Angeles en 2012. 

Savard a d’ailleurs tenu un petit party privé avec quelques hockeyeurs du coin. Le capitaine des Bruins de Boston, Patrice Bergeron, réside d’ailleurs dans le secteur.

« C’est plaisant de voir les enfants qui ont grandi voir le nom de leur père sur la coupe. Je voulais faire ce petit geste pour les anciens champions. »

Le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu, avait obtenu carte blanche pour organiser des activités avec le précieux trophée pendant deux heures, mercredi.
Photo Jean Carrier
Le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu, avait obtenu carte blanche pour organiser des activités avec le précieux trophée pendant deux heures, mercredi.

Le maire de Lac-Beauport, Michel Beaulieu, était quant à lui très heureux de la générosité du hockeyeur né à Saint-Hyacinthe.

« Il m’a dit que j’avais deux heures avec la coupe et que j’avais carte blanche. C’est comme ça qu’on a pensé faire un petit défilé dans les rues et une séance photo pour les gens. Il y a beaucoup de monde, j’estime possiblement la foule à plus de 1000 personnes. Pour une communauté de 8000 citoyens, c’est un succès sur toute la ligne. »

Quelque 1000 personnes ont fait la file pour pouvoir toucher la coupe Stanley et se faire prendre en photo avec David Savard, qui a aidé le Lightning de Tampa Bay à battre le Canadien en finale de la LNH. Le Québécois défendra maintenant les couleurs du CH.
Photo Jean Carrier
Quelque 1000 personnes ont fait la file pour pouvoir toucher la coupe Stanley et se faire prendre en photo avec David Savard, qui a aidé le Lightning de Tampa Bay à battre le Canadien en finale de la LNH. Le Québécois défendra maintenant les couleurs du CH.

Un plat mystérieux

Après la poutine de Mathieu Joseph, lundi, et la tire d’érable de Yanni Gourde mercredi, quel mets allait se retrouver dans le bol sacré ? 

Savard n’a malheureusement pas voulu dévoiler son menu.

« On a quelque chose de prévu et on espère que ce sera un plat délicieux. »

David Savard et le député de Chauveau Sylvain Lévesque
Photo Jean Carrier
David Savard et le député de Chauveau Sylvain Lévesque

Expérience unique

Pour plusieurs amateurs, être en présence de la coupe Stanley pour la première fois est une expérience unique. 

Le petit Gabriel St-Georges, 8 ans, rêve de voir David Savard gagner la coupe Stanley avec le Canadien.
Photo Jean Carrier
Le petit Gabriel St-Georges, 8 ans, rêve de voir David Savard gagner la coupe Stanley avec le Canadien.

C’est le cas pour Gabriel St-Georges, 8 ans, qui faisait la file avec son père pour se faire prendre en photo avec Savard.

Il n’y avait aucun doute sur l’allégeance du jeune partisan qui arborait fièrement son gilet du Canadien.

« C’est vraiment l’fun. Mon joueur préféré est Cole Caufield, mais j’aime toute l’équipe. J’espère qu’ils vont gagner la coupe l’an prochain. »

Russel Brennon, Margareth Gregory et la petite Noelle qui était très heureuse de voir la coupe pour la première fois.
Photo Jean Carrier
Russel Brennon, Margareth Gregory et la petite Noelle qui était très heureuse de voir la coupe pour la première fois.

C’est aussi le souhait de milliers d’amateurs au Québec. En attendant le défilé sur la rue Sainte-Catherine, plusieurs se sont contentés d’un défilé sur le chemin du Brûlé, à Lac-Beauport. 

À VOIR AUSSI...