/news/coronavirus
Navigation

3e dose: «on ne parle pas de revacciner la population au complet»

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a tenté de calmer le jeu au sujet de la possible administration d’une troisième dose vaccinale, alors que les États-Unis l’ont autorisé pour tous les Américains. 

Plaidant qu’il faudra d’abord attendre que les autorités de la santé fédérale et provinciale l’autorisent, M. Dubé a indiqué jeudi que la troisième dose ne serait pas nécessaire pour toute la population.

«Je pense qu’on parle ici, comme j’ai vu dans certains pays, de couches très particulières de la population. Par exemple, la clientèle en CHSLD. On ne parle pas de revacciner la population au complet», a mentionné le ministre en marge d’un point de presse sur la reconstruction de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal.

Christian Dubé pense ainsi que la mesure toucherait quelque 40 000 ou 50 000 personnes si elle devait être approuvée.

«Si jamais on a les autorisations nécessaires du Comité de l’immunisation du Québec, je pense que c’est quelque chose qui peut se faire rapidement. Mais on va toujours écouter la santé publique et on attend les recommandations du comité», a-t-il précisé.