/misc
Navigation

L’éclosion de COVID-19 chez le Vert & Or ne menace pas le début de la saison

Coup d'oeil sur cet article

La catastrophe semble avoir été évitée dans le circuit de football universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), même si le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke est aux prises avec une éclosion de COVID-19. 

• À lire aussi: Un maximum de 6500 spectateurs admis pour le premier match du Rouge et Or

Rappelons d’abord les faits : la semaine dernière, le club a décidé d’annuler son match intraéquipe, prévu vendredi soir, après qu’un étudiant-athlète eut reçu un diagnostic positif au virus.

Un branle-bas de combat s’en est ensuite suivi. L’institution a contacté la Santé publique régionale et les acteurs de l’équipe ont été testés massivement.

«L’enquête de la Santé publique a démontré qu’il y avait une éclosion», a indiqué le directeur de division Services de sécurité et de coordination des mesures d’urgence de l’Université de Sherbrooke, Jacques Girard, au bout du fil, lundi.

L’éclosion touche toutefois moins de cinq personnes, qui ont toutes été isolées, a indiqué celui-ci.

Pas d’annulation

Le Vert & Or doit amorcer sa saison 2021 samedi après-midi, lorsque les Carabins de l’Université de Montréal seront de passage en Estrie.

«L’équipe de football a pu reprendre l’entraînement dimanche, avec les gens qui étaient pleinement vaccinés. On parle d’environ 70 personnes. [...] Le match n’est pas en danger présentement, car nous serons en mesure de présenter une équipe composée d’athlètes pleinement vaccinés», a assuré Girard.

Même son de cloche du côté du RSEQ.

«Nous avons rencontré Sherbrooke ce matin [lundi] et ils nous ont fait un topo de tout ce qui a été mis en place au cours de la fin de semaine, dont l’accompagnement qui a été fait par la Santé publique régionale. Tout est sous contrôle», a exprimé le président-directeur général du RSEQ, Gustave Roel, en ajoutant que le match contre les Carabins n’était pas en danger.

Le passeport vaccinal à la rescousse?

Toujours au RSEQ, on voit la mésaventure du Vert & Or comme «un bon test» pour la saison à venir, surtout que la pandémie de COVID-19 représente toujours un risque.

«Ils ont réussi à démontrer que les mécanismes mis en place ont assuré la sécurité de l’ensemble des étudiants, a dit Roel en parlant de l’Université de Sherbrooke et de la Santé publique. C’était un bon test pour si cela survient pendant la saison.»

Le grand patron du RSEQ a aussi évoqué la venue du passeport vaccinal dès le 1er septembre, sans toutefois entrer dans les détails.

«Nous sommes en attente de plusieurs annonces gouvernementales. Il devrait y avoir des annonces de décrets sur le contenu du passeport vaccinal. Les matchs du premier week-end ne seront pas sous le chapeau de ces éventuelles modifications.»

«Cela fait 19 mois que nous nous préparons à la reprise de nos activités et nous allons avoir l’opportunité – à travers la venue d’un passeport vaccinal – de pouvoir repartir», a poursuivi le DG de RSEQ.

On comprend donc que l’organisation qui chapeaute le sport universitaire au Québec préfère attendre plus d’informations de la part du gouvernement avant de faire une annonce. Cela pourrait-il être d’obliger la vaccination complète à ses acteurs? Le futur nous le dira.

- Par ailleurs, le Rouge et Or de l’Université Laval a indiqué que 6500 spectateurs seront admis au Stade Telus, dimanche, quand les Redbirds de McGill seront en ville. Le «tailgate» ne sera toutefois pas permis et le port du masque sera obligatoire lors des déplacements.

Un match reporté dans la LCF

Dans la Ligue canadienne de football (LCF), la rencontre entre les Elks d’Edmonton et les Argonauts de Toronto prévue jeudi a été reportée à plus tard, et ce, en raison d’une éclosion de COVID-19 parmi les joueurs de la formation de l’Alberta.

C’est ce qu’a annoncé le circuit Ambrosie, lundi.

Les athlètes et les entraîneurs des Elks sont donc en isolement jusqu’à nouvel ordre et ne peuvent pas s’entraîner ou voyager.