/news/green
Navigation

Interdiction d’arrosage sur l’ensemble du territoire de l’agglomération de Québec

La baisse des réserves préoccupe la Ville qui interdit l’arrosage

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le niveau d’eau de la rivière Saint-Charles illustre bien la faible quantité de pluie en août, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les faibles précipitations de pluie en août obligent la Ville de Québec à interdire l'utilisation de l’eau potable à des fins de nettoyage, d’arrosage ou de remplissage de piscine, une situation que le maire de Québec juge «exceptionnelle».

• À lire aussi: Il fera encore très chaud cette semaine

• À lire aussi: Août pourrait être le plus chaud jamais enregistré à Montréal

«En moyenne, il tombe en temps normal 104 mm de pluie en août et, aujourd’hui, nous n'en avons reçu, depuis le début du mois, que 10 mm. Si vous allez vous promener aux abords des rivières, vous verrez que le filet d’eau est bien mince. Or près de 80% de l’eau distribuée à Québec est puisée dans les rivières Saint-Charles et Montmorency. Les 20% restants viennent du fleuve Saint-Laurent», a exposé le maire de Québec, Régis Labeaume.

Si la situation persiste, dit-il, les réserves d’eau de la Ville seront appelées à baisser de façon «préoccupante». Des situations similaires ont été enregistrées en 2002 et en 2013.  

«Au rythme où on va, il ne nous reste pas un mois de réserve d’eau. Parallèlement, la consommation d’eau grimpe en flèche durant la saison estivale. Dans ce contexte, la Ville de Québec décrète à partir d’aujourd’hui l’interdiction d’arrosage et d’utilisation de l’eau potable à des fins de nettoyage, d’arrosage et de remplissage de piscine», a déclaré M. Labeaume. 

Cette interdiction est en vigueur sur l’ensemble du territoire de l’agglomération de Québec, et ce, jusqu’à nouvel ordre. 

«Lorsqu’on regarde les prévisions météorologiques pour les deux prochaines semaines, on ne voit pas de précipitations notables», a ajouté Valérie Tremblay, directrice de la Division des opérations du traitement des eaux à la Ville de Québec. 

Faible débit

Les vannes du barrage de la rivière Saint-Charles ont dû être ouvertes pour préserver la vie aquatique. Le débit d'eau de la rivière Montmorency a diminué de près de la moitié.  

«Nos réseaux sont interconnectés. Nous avons été chercher le maximum d’eau que nous sommes en mesure de prendre de l’usine de Sainte-Foy, qui, elle, puise son eau du fleuve Saint-Laurent», a poursuivi Mme Tremblay. 

L’usine de Sainte-Foy n’est pas en mesure d'assurer à elle seule la totalité des débits distribués dans la ville de Québec. 

«Donc, c’est vraiment important de diminuer la consommation», a-t-elle insisté.  

Pour sa part, la Ville ne maintiendra ses activités de nettoyage de rue que dans les secteurs présentant des enjeux de salubrité, notamment dans les quartiers centraux, ou de santé publique, comme près de la carrière dans l’arrondissement de Beauport, en raison de la poussière qui est soulevée. 

«Nous allons continuer à arroser nos terrains de sport, particulièrement les terrains de soccer. Sinon, on va perdre leur utilisation pour les prochaines semaines», a informé le maire. 

Des amendes

Une surveillance régulière du respect de la réglementation sera effectuée. Les personnes récalcitrantes s’exposent à des amendes allant de 150 à 1000$. Avec l’avertissement de chaleur accablante dans la région, il sera permis de se rafraîchir. Jeux d’eau et petites piscines pour les enfants seront permis. Les piscines municipales et les jeux d’eau seront ouverts jusqu’au 6 septembre, comme à l’habitude.  

«Faisons un bon usage de notre ressource d’eau et la situation présente nous rappelle que cette ressource n’est pas inépuisable», a lancé le maire, qui demande la collaboration des citoyens.  

Environnement Canada

Selon Simon Legault, météorologue à Environnement Canada, on risque de vivre l’un des mois d’août les plus secs à Québec depuis que l’on compile des statistiques à ce sujet.   

«En plus, on a un mois exceptionnellement chaud. On est dans la course pour battre le mois d’août le plus chaud à Québec aussi. La chaleur vient augmenter encore plus l’évaporation sur les plans d’eau», a dit M. Legault. 

Tout le sud du Québec est en déficit important de précipitations, dit-il. Depuis le début du mois, la température moyenne, à Québec, se situe à 21,4 °C (maximum et minimum), alors que la moyenne normale est plutôt de 18,1 °C.   

Ce qui est interdit         

  • Le lavage des véhicules, le nettoyage des stationnements, de leurs allées d’accès et des revêtements extérieurs des maisons;      
  • L'arrosage des pelouses, manuellement ou au moyen d’un système d’arrosage automatique ou souterrain;      
  • Le remplissage des piscines.          

Ce qui est permis        

  • L’arrosage manuel des potagers, des jardins, des boîtes à fleurs, des plates-bandes et des arbustes, en soirée seulement (entre 20h et 23h);      
  • Le remplissage de nouvelles piscines pour la mise en forme et le maintien de la toile, en se limitant toutefois à un maximum de 30 cm d’eau dans la partie la moins profonde;      
  • L'arrosage de nouvelles pelouses, ensemencées ou tourbées, aux heures prévues au règlement.          

À VOIR AUSSI