/news/coronavirus
Navigation

Les élèves devront porter le masque en classe dans neuf régions

Le variant Delta force Québec à ajuster encore une fois son plan de rentrée

Coup d'oeil sur cet article

La rentrée scolaire sera tout sauf normale dans une majorité d’écoles québécoises. Les élèves du primaire et du secondaire devront à nouveau porter le masque en classe dans plusieurs régions du Québec en raison de la menace que représente le variant Delta.   

  •  Écoutez l'entrevue avec Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, avec Mario Dumont sur QUB radio:    

• À lire aussi - Pénurie de main-d’œuvre: les écoles recherchent près de 900 profs

• À lire aussi - Cégep: une rentrée sur fond de 4e vague

Les élèves de Montréal, de Laval, de la Montérégie, de Lanaudière, des Laurentides, de l’Outaouais, de l’Estrie, du Centre-du-Québec et de la Mauricie devront porter le masque bleu en tout temps lorsqu’ils retourneront en classe au cours des prochains jours. 

Angeline et Raphaëlle Laforest, 11 ans, sont heureuses de pouvoir effectuer leur rentrée scolaire en 6e année sans l’obligation de porter le masque en classe, dans une école primaire de Lévis, en Chaudière-Appalaches.
Photo Stevens LeBlanc
Angeline et Raphaëlle Laforest, 11 ans, sont heureuses de pouvoir effectuer leur rentrée scolaire en 6e année sans l’obligation de porter le masque en classe, dans une école primaire de Lévis, en Chaudière-Appalaches.

«Le variant Delta continue d’inquiéter et on veut avoir une approche prudente», a affirmé le ministre Roberge lors d’un point de presse fort attendu, à quelques jours de la rentrée. Le ministre a réitéré que la priorité est de garder les élèves à l’école.       

  • Écoutez l’analyse du Dr Olivier Drouin, pédiatre à Sainte-Justine et clinicien chercheur à l’École de santé publique de l'Université de Montréal:   

Pour y arriver, le port du masque s’impose puisqu’il s’agit de «la mesure la plus simple» permettant «d’éviter les fermetures de classes de façon significative», a ajouté le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda. 

Dans les écoles où le port du masque est obligatoire en classe, un enfant qui aura été en contact avec un élève ayant contracté la COVID-19 pourra continuer à aller à l’école. Ceux qui ne portaient pas de masque en classe devront l’enfiler pendant les 14 jours suivant le contact avec le cas positif (voir plus bas). 

Québec espère néanmoins que le port du masque sera une mesure «temporaire». Les consignes sanitaires pourraient faire l’objet d’ajustements au cours des prochaines semaines, selon l’évolution de la situation dans chaque région. La couverture vaccinale, la capacité hospitalière et la situation épidémiologique seront notamment prises en compte.        

  • Écoutez l’entrevue de Catherine Beauvais-St-Pierre, présidente de l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal:   

Dans les écoles secondaires de la province, près de 77% des 12-17 ans sont pleinement vaccinés ou sont en voie de l’être. Le port du masque demeure tout de même nécessaire dans une majorité d’écoles puisqu’un ado qui a reçu ses deux doses de vaccin peut quand même transmettre le virus, a expliqué le Dr Arruda.  

Tous les élèves de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle devront aussi porter le masque en classe, peu importe la région, comme c’est le cas dans les cégeps et les universités, a précisé Québec. 

Des tests rapides seront aussi déployés au cours des prochaines semaines dans «certaines écoles», afin de faciliter le dépistage de cas de COVID-19.     

  • Écoutez l'analyse de Patrick Déry avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Passeport vaccinal

Dans les écoles secondaires, le passeport vaccinal sera par ailleurs obligatoire pour certaines activités parascolaires. Une preuve de vaccination sera exigée pour participer à toute activité physique ou sportive intérieure, de même que pour les sports d’équipe qui se déroulent à l’extérieur. 

Les activités qui se déroulent dans le cadre des cours d’éducation physique ou d’un programme de sport-études ne sont pas visées par le passeport vaccinal, excepté pour la participation à des compétitions interécoles. 

À quelques jours de la rentrée

Ces ajustements étaient attendus de pied ferme dans le réseau scolaire. Au cours des derniers jours, enseignants et directions d’école ont dénoncé haut et fort l’improvisation qui règne encore une fois cette année, à quelques jours de la rentrée. 

Au début août, le gouvernement Legault avait présenté son plan «révisé» pour la rentrée, qui prévoyait le port du masque lors des déplacements et dans les aires communes seulement, mais plusieurs questions demeuraient en suspens. 

Le Dr Arruda a de son côté affirmé que ces ajustements devaient être annoncés «le plus proche possible de la rentrée», afin de bien identifier les régions où le port du masque en classe est désormais nécessaire.  

L’augmentation du nombre de cas survenue au cours des trois dernières semaines, beaucoup plus importante qu’à la même période l’an dernier, est aussi venue changer la donne, a-t-il ajouté.   

LE SUD-OUEST DU QUÉBEC CONSIDÉRÉ PLUS À RISQUE

QU’ARRIVERA-T-IL LORSQU’UN CAS POSITIF SERA DÉCLARÉ DANS LA CLASSE DE VOTRE ENFANT?

Dans les régions où le port du masque est obligatoire en classe

Au primaire et au secondaire  

  • L’élève qui est déclaré positif est isolé à la maison pendant 10 jours.    
  • Les élèves de la classe ou ceux qui ont été en contact avec le cas positif peuvent continuer à aller à l’école et à pratiquer leurs activités parascolaires.   
  • Ces élèves seront testés le plus rapidement possible. Ils devront s’isoler s’ils reçoivent un résultat positif.     

Dans les régions où le port du masque n’est pas obligatoire en classe

Au primaire  

  • L’élève qui est déclaré positif est isolé à la maison pendant 10 jours.    
  • Les élèves de la classe ou ceux qui ont été en contact avec le cas positif pourront continuer à aller à l’école en portant un masque pendant 14 jours. Ils ne pourront toutefois pas pratiquer leurs activités parascolaires pendant cette période.   
  • Ces élèves seront testés le plus rapidement possible. Ils devront s’isoler s’ils reçoivent un résultat positif.     

Au secondaire  

  • L’élève qui est déclaré positif est isolé à la maison pendant 10 jours.    
  • Les élèves pleinement vaccinés ayant été en contact avec le cas positif n’ont pas besoin de s’isoler ni de porter le masque. Ils peuvent continuer à pratiquer leurs activités parascolaires.   
  • Les élèves ayant été en contact avec le cas positif, mais qui n’ont pas reçu leurs deux doses de vaccin devront se faire tester le plus rapidement possible et porter le masque en classe pendant 14 jours si le résultat est négatif.    
  • Pendant cette période, ces élèves ne pourront pas participer à des activités parascolaires ni fréquenter de lieux publics.     

EST-CE QUE DES CLASSES POURRAIENT FERMER COMME L’AN DERNIER?

Même si les mesures visent à favoriser le plus possible la présence à l’école, il est possible que des groupes complets soient placés en isolement à la maison s’il y avait des cas déclarés parmi les élèves d’un même groupe. Un groupe pourrait fermer dès qu’un deuxième cas est déclaré dans la même classe, mais la décision des autorités régionales de santé publique variera selon plusieurs facteurs. 

QUEL ENSEIGNEMENT RECEVRA VOTRE ENFANT S’IL EST EN ISOLEMENT À LA MAISON?

Si votre enfant contracte la COVID-19 et qu’il est en isolement, il recevra un plan de travail à faire à la maison. Un enseignant le contactera tous les jours, afin d’assurer un suivi pédagogique. Si tous les élèves d’un même groupe doivent être placés en isolement en raison d’une éclosion, de l’enseignement virtuel sera alors offert.            

À VOIR AUSSI...                           

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres