/news/coronavirus
Navigation

La vaccination des 11 ans et moins pour contrôler la quatrième vague?

Coup d'oeil sur cet article

La vaccination des enfants de moins de 12 ans pourrait aider à contrôler la quatrième vague de COVID-19, selon un expert de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

• À lire aussi: Quel droit pour les enfants admissibles?

«Quand on va pouvoir vacciner cette population-là, qui est à peu près 10% des gens, ça va beaucoup faire augmenter la proportion des gens vaccinés et on pourrait espérer contrôler plus facilement la quatrième vague sans mettre des mesures de santé publique trop contraignantes», a dit mercredi le Dr Nicholas Brousseau, médecin spécialiste à l'INSPQ et président du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ), en entrevue à LCN.

Les autorisations pour la vaccination de cette tranche d’âge tardent cependant à arriver.  

  • Écoutez l'analyste en politiques publiques Patrick Déry, avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio:   

«Le problème, c’est que pour l’instant, les études cliniques ne sont pas terminées. Ça va venir dans quelques mois, mais il faut s’assurer de la sécurité de la vaccination des 0-11 ans», a précisé le Dr Brousseau.

Selon lui, une première phase pourrait avoir lieu avant les Fêtes.

«Ce qu’on sait, c’est que la première phase serait les enfants de 5 à 11 ans, au Québec, et on est assez confiants que ça viendrait d’ici Noël, au courant de l’automne. Mais il faut vraiment que les études se complètent et que ce soit approuvé par Santé Canada», a-t-il indiqué.

Le Dr Brousseau s’attend à ce que la vaccination des enfants de moins de 5 ans «soit plus tard, en 2022».

Vacciner les jeunes

Pour le Dr Brousseau, «la clé, actuellement, c’est la vaccination des jeunes» pour contrôler la quatrième vague.

«On a encore à peu près un tiers des jeunes qui n’ont pas reçu leurs deux doses de vaccin. Donc si on vient augmenter au-dessus de 80-90%, ça va beaucoup aider à diminuer la transmission», croit-il.

Il souligne que le virus, «c’est vraiment chez les jeunes que ça se transmet».

«Chez les personnes âgées, on a au-dessus de 90% qui sont vaccinés et le virus a beaucoup plus de difficulté à se frayer un chemin chez les aînés, donc ça montre que les vaccins sont très efficaces, même contre le variant Delta», a dit l'expert de l’INSPQ.

À VOIR AUSSI   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres