/news/provincial
Navigation

Sports émergents: Labeaume redonnerait le Colisée à la jeunesse

Il lègue un projet de conversion de 35 à 40 M$ à son successeur

Quebec
Photo Stevens Leblanc Le maire de Québec, Régis Labeaume, a dévoilé sa vision pour le Colisée en présence de plusieurs membres de son équipe et de Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif et candidate à la mairie.

Coup d'oeil sur cet article

Après une décennie de tergiversations, le maire Régis Labeaume renonce à la démolition de l’ancien Colisée Pepsi et préconise désormais sa conversion en un centre destiné aux sports émergents et à la jeunesse, un projet de 35 à 40 millions $ dont la survie dépendra toutefois de son ou sa successeure.

• À lire aussi: Des sièges du Colisée prennent le chemin d’arénas de Québec

Après avoir décrété que les jours de l’édifice étaient comptés en 2019, l’administration Labeaume voit maintenant une infrastructure moderne « de calibre international » là où les Nordiques ont joué jusqu’en 1995.

L’enveloppe de l’immeuble serait conservée, mais l’intérieur serait métamorphosé pour permettre d’accueillir des activités telles que les sports acrobatiques, l’escalade sportive, la planche à roulettes et le BMX, qui sont en pleine croissance chez les jeunes, selon le maire de Québec.

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Régis Labeaume a expliqué ce revirement par de nouvelles analyses qui rendaient la démolition beaucoup moins intéressante.

Jusqu’à 17 M$ pour le démolir

Il y a quelques années, elle était évaluée à 8 M$. On aurait eu recours à une déconstruction par dynamitage qui aurait envoyé dans l’air de la poussière contenant possiblement des particules de plomb venant de la peinture. Pour éviter ce scénario par des technologies plus vertes, la facture doublait. Aujourd’hui, il en coûterait entre 15 et 17 M$ pour le démolir, selon le maire.

  •  Écoutez l'entrevue avec Steeve Verret, président du conseil d’administration d’ExpoCité avec Mario Dumont sur QUB radio :   

En février 2020, le comité exécutif croyait encore à la démolition, au point d’accorder un premier contrat de 865 000 $ pour des études préparatoires. Mais, un an plus tard, en février 2021, le maire ouvrait la porte publiquement à ce que l’on préserve le bâtiment. Un comité interne s’est alors activé pour étudier des scénarios de conversion.

« Pour résumer notre choix, nous offrons le Colisée de Québec aux jeunes de Québec et de la région. Son utilisation future appartiendra à la jeunesse de Québec », a déclaré mercredi M. Labeaume.

Accessibles à tous

De l’amateur à l’élite, il voudrait que les lieux soient accessibles à tous. On pourrait aussi y accueillir des compétitions internationales et les fédérations sportives. La construction du complexe « X Cité », comme il a été baptisé, débuterait en 2023, quand le bail du Festival d’été, qui loue le Colisée pour entreposer des équipements, prendrait fin.

Cette vision est cependant conditionnelle au soutien de l’administration qui emménagera à l’hôtel de ville en novembre.                                                 

Quebec
Photo Stevens LeBlanc

Marie-Josée Savard, qui a contribué à réfléchir l’avenir du site, y est favorable. 

Mercredi, le parti Québec 21 a toutefois fait savoir qu’il avait sa propre vision pour le Colisée et qu’il en ferait la présentation bientôt. 

Bruno Marchand, de Québec forte et fière, a de son côté déploré une annonce « purement électoraliste ».

 Le projet en bref  

  • Coût total de 35 à 40 millions $ (19,8 M$ pour la mise à niveau du Colisée et 15 à 20 M$ pour le déploiement des infrastructures sportives intérieures et extérieures).
  • L’aide des gouvernements supérieurs serait sollicitée.
  • Une entreprise privée pourrait acheter les droits d’identification.
  • Capacité de 5000 personnes, dont 2500 places assises.
  • Aires de jeux de 2659 m2 à l’intérieur (comparativement à 1500 m2 actuellement) et de 5000 m2 à l’extérieur.
  • Verdissement du secteur est du stationnement extérieur.
  • Les travaux débuteraient en octobre 2023 pour se terminer en décembre 2025.

À VOIR AUSSI