/news/green
Navigation

Virage électrique: les gros buveurs en désintox

De gros véhicules qui ont consommé beaucoup d’essence pendant des décennies passent à l’électrique

Coup d'oeil sur cet article

Hummer, F150, Wrangler: les gros véhicules ayant la réputation d’être de grands consommateurs prennent le virage vert et certains se tournent vers le 100% électrique.

• À lire aussi: C’est un départ pour Le Guide de l’auto 2022

«C’est comme le grand pardon des manufacturiers automobiles. [...] Là, ils sont en train de faire leur chemin de croix et de présenter leurs excuses en montrant une image plus verte et en offrant des options plus écologiques aux consommateurs», pense le président de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), Simon-Pierre Rioux.

Même si les voitures à essence sont loin de disparaître, de plus en plus de fabricants ont décidé de faire un grand virage vers le 100% électrique. Et pour plaire au plus grand nombre et convaincre de nouveaux acheteurs, les entreprises n’hésitent pas à rendre leurs historiques camions plus «verts».

Un mastodonte électrique

C’est notamment le cas du controversé Hummer qui revient sur le marché, 11 ans après avoir cessé d’être fabriqué, en version totalement électrique et qui a été élu voiture vedette du Guide de l’auto 2022 qui sortait cette semaine en librairie.

<b><i>Le guide de l’auto 2022</i></b><br/>
Édition 56
Photo courtoisie
Le guide de l’auto 2022
Édition 56

Selon Le Guide, ce nouveau véhicule permet de réunir les deux tendances qui guident le marché: l’engouement pour les gros véhicules et la course vers l’électrification.

Pour le chroniqueur automobile Antoine Joubert, le géant automobile américain envoie un message important avec ce nouveau modèle tout électrique.

«Ça va leur permettre de prendre le virage [vert], de faire couler beaucoup d’encre, de raviver les discussions en ce qui concerne le véhicule électrique et en même temps de peut-être changer l’image péjorative associée au Hummer», soutient-il.

Simon-Pierre Rioux abonde dans le même sens.

«C’est un coup fort que General Motors fait en électrifiant le Hummer, qui était le symbole de l’opulence et de la surutilisation d’énergie», dit-il en rappelant que beaucoup de ces impressionnantes voitures avaient fait l’objet d’actes de vandalisme à cause de l’excès qu’elles représentaient.

Capitaliser sur les noms

Outre le fameux Hummer, d’autres marques ont aussi décidé de sortir des versions électriques de leurs camions vedettes. C’est notamment le cas de Ford et son F150 Lightning, élu «technologie de l’année» par Le Guide de l’auto. De son côté, Jeep planifie sortir son Wrangler en version 100% électrique, qui existe déjà en version hybride.

Les constructeurs automobiles vont capitaliser sur des noms qui étaient forts dans le passé, surtout du côté des camions, explique M. Joubert.

«Le Hummer et le F150 Lightning, c’est aussi une riposte à Tesla qui a présenté le Cybertruck il y a un peu plus d’un an, qui a fait beaucoup parler de lui», affirme le journaliste.

Pour le président de l’AVÉQ, la sortie de ces véhicules va aussi permettre de toucher plus de consommateurs.

«Depuis 2011, on voit que les voitures [électriques] étaient des petites voitures, et on voit que l’appétit des consommateurs québécois tend à aller vers des crossovers, des VUS, donc c’est important que les manufacturiers offrent des véhicules qui vont intéresser les consommateurs, sinon les gens vont continuer d’acheter des véhicules à essence», explique-t-il. 

GMC Hummer EV     

Photo courtoisie, Le Guide de l'auto
  • Autonomie en 100% électrique: entre 403 km et 564 km, selon le modèle      
  • Prix: de 89 000$ à 120 000$ (estimé)           

Jeep Wrangler 4xe Rubicon (hybride)     

Photo courtoisie, Le Guide de l'auto
  • Autonomie en 100% électrique: 35 km     
  • Prix: de 37 665$ à 60 155$ (2021)           

Ford F150 Lightning     

Photo courtoisie, Le Guide de l'auto
  • Autonomie en 100% électrique: entre 370 km et 483 km     
  • Prix: de 58 000$ à 68 000$     

À VOIR AUSSI...