/sports/fighting
Navigation

Événement tragique au gala GYM: «un cas isolé» selon Clavel

Événement tragique au gala GYM: «un cas isolé» selon Clavel
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Même si elle a livré la meilleure performance de sa carrière samedi soir, Kim Clavel a de la difficulté à sourire. Elle est affectée par les événements qui se sont déroulés lors du combat de Marie-Pier Houle.

• À lire aussi: Événement tragique au gala GYM: «Je me sens coupable» – Marie-Pier Houle

• À lire aussi: Boxeuse à l’hôpital: Zapata dans un état «critique, mais stable»

• À lire aussi: Kim Clavel: une performance toute étoile

« C’est triste ce qui est arrivé. Ce sont les risques de la boxe, a souligné Clavel (14-0-0, 2 K.-O.) au Journal lundi. Chez les femmes ? Je n’ai jamais vu cela de toute ma carrière.  

« C’est un accident. Un cas isolé. Ce n’est pas comme si ça arrivait à chaque gala de boxe. C’est une fois de trop. »

La protégée de Danielle Bouchard n’a pas été informée de la gravité de la situation avant de monter sur le ring pour son combat contre Maria Soledad Vargas (15-4-1, 1 K.-O.). 

« Contrairement aux autres amphithéâtres, on n’avait pas d’écrans de télévision dans le vestiaire pour nous montrer les autres combats. On était très loin de l’action, a expliqué Clavel. Je pense que mon promoteur Yvon Michel, Alexandra Croft et mon entourage ne voulaient pas que Mikael [Zewski] et moi soyons au courant.

« Ça aurait pu nous jouer dans la tête. Tout ce qu’on savait, c’était que [Jeanette Zacarias] Zapata était partie en ambulance. Ça peut arriver pour plusieurs scénarios comme une fracture du nez ou une autre blessure. On n’a pas pensé qu’elle pouvait lutter pour sa vie. »

Kim Clavel (à droite) a connu le meilleur combat de sa carrière samedi face à Maria Soledad Vargas.
Photo Martin CHevalier
Kim Clavel (à droite) a connu le meilleur combat de sa carrière samedi face à Maria Soledad Vargas.

Comme Dicaire

Lorsqu’Adonis Stevenson a frôlé la mort après sa défaite contre Oleksandr Gvozdyk en 2018, la conquête du titre mondial de Marie-Ève Dicaire avait été reléguée au second plan. 

On assiste à un cas similaire depuis samedi. La brillante performance de Clavel est passée deuxième en raison de la gravité de l’état de santé de Zapata. 

Toutefois, celle qu’on surnomme « KK » n’a pas l’intention de faire passer sa petite personne avant cette situation tragique. Ce serait très mal la connaître. 

« J’étais contente de voir tout mon monde après la victoire, mais ma tête et mes pensées étaient avec la fille [Zapata]. Je me disais que je ne pouvais pas célébrer pendant qu’une boxeuse était en train de se battre pour sa vie.  

« Je n’avais pas l’esprit à la fête. Je ne suis pas égoïste. Ma job dans le ring a été faite. L’important, c’était d’obtenir la victoire. La priorité, c’est qu’elle s’en sorte. Toutes mes énergies et mes prières sont dirigées vers elle. »

Victoire avec panache

Grâce à sa victoire contre Vargas, Clavel a mis la main sur le titre Silver du World Boxing Council (WBC). 

« Mon entraîneure, Danielle Bouchard, m’a donné un A+ et m’a dit que j’avais un cœur de championne. Ça m’a vraiment touchée. Elle n’aurait pas dit cela pour le plaisir. Elle le pense vraiment. »

Une prestation qui pourrait lui ouvrir la porte pour un combat de championnat du monde avant la fin de l’année. C’est le plan de Clavel et de son équipe.