/news/currentevents
Navigation

Alerte AMBER: un père et son fils kidnappé toujours introuvables, la traque se poursuit

La traque pour retrouver l’homme qui a enlevé son propre fils étendue à tout le Québec

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-PAULE | La traque pour retrouver un enfant de trois ans enlevé par son père qui pourrait être armé s'est étendue à l'ensemble du Québec mercredi. Plus de 36 heures après leur disparition au Bas-Saint-Laurent, les recherches se poursuivent jeudi matin.

• À lire aussi: Alerte AMBER déclenchée dans le Bas-Saint-Laurent

Mercredi après-midi, le « 4 roues » utilisé la veille par David Côté après l’enlèvement de son fils a été retrouvé dans les environs de Sainte-Paule, au sud de Matane. 

Photo courtoisie

Hélicoptères, VTT et équipes équestres, entre autres, avaient été mis à contribution par la Sûreté du Québec (SQ) pour fouiller le secteur montagneux et ses nombreux sentiers forestiers.

Toutefois, l’homme de 36 ans, tout comme le petit Jake était introuvable. La SQ a alors étendu son rayon de recherches à l’ensemble de la province et le Nouveau-Brunswick, craignant que David Côté ait pu fuir à l’aide d’une voiture.

Selon nos informations, une intervention des autorités au sein de la cellule familiale pourrait avoir amené Côté à perdre son sang-froid et à enlever son garçon.

Le suspect aurait également deux autres enfants d’une précédente union, mais dont il n’aurait plus la garde, selon nos sources.

L’événement a créé toute une commotion dans la petite municipalité de moins de 300 habitants où règne habituellement un calme plat (voir autre texte plus bas). Certains résidents ont été évacués, alors que d’autres ont été confinés à domicile. 

  • Écoutez le résumé de la journaliste Katia Laflamme suivi de l’analyse de Daniel Cléroux, analyste en interventions policières  

IL SERAIT ARMÉ

Des policiers de la Sûreté du Québec ont fouillé tous les véhicules qui passaient à Sainte-Paule dans l’espoir de retrouver le fugitif et son fils de trois ans.
Photo Jérémy Bernier
Des policiers de la Sûreté du Québec ont fouillé tous les véhicules qui passaient à Sainte-Paule dans l’espoir de retrouver le fugitif et son fils de trois ans.

Tous les véhicules qui circulent sur l’artère principale de la municipalité sont également fouillés de fond en comble par les autorités.  

La SQ refuse également que les citoyens de la région convergent dans le secteur, même s’ils veulent aider, car David Côté serait possiblement armé.

« On ne connaît pas l’état d’esprit de cet individu-là, on ne veut pas exposer le public à un danger potentiel », précise le porte-parole de la SQ, Claude Doiron, qui leur demande plutôt de garder l’œil ouvert. 

David Côté et la mère de Jake auraient fait un retour en Gaspésie après avoir résidé quelques années dans la région de Portneuf.               

  • Écoutez la plus récente mise à jour de Félix Séguin sur QUB radio:    

DES VOISINS PEU SURPRIS

Les voisins, qui étaient d’abord enchantés de l’arrivée d’une nouvelle famille dans la petite localité, ont rapidement été déçus. 

« La police était souvent chez lui, a indiqué l’un d’entre eux, qualifiant l’homme d’agressif. C’est triste, mais je ne suis pas vraiment surpris. »           

Pour sa part, Louis-Régis Côté, qui habite à proximité de la résidence familiale, indique que le voisinage s’est alarmé des nombreuses promenades – parfois nocturnes – que le père faisait en VTT. 

« Tout l’été, on l’a vu passer sur le chemin avec son enfant entre les jambes », a-t-il illustré. 

En fin de soirée mercredi, ils n’avaient toujours pas été retrouvés. 


♦ Toute personne qui possède des informations ou qui pense avoir vu le suspect est priée de contacter le 911 et d’éviter d’approcher le suspect.

 

Avis de recherche                

SUSPECT : DAVID CÔTÉ 

Photo courtoisie
  • Âge : 36 ans                 
  • Taille : 1,70 m (5 pi 7 po)                 
  • Poids : 82 kg (180 lb)                 
  • Cheveux : bruns                 
  • Yeux : bleus                 
  • Chandail foncé avec un logo noir.               
  • Pantalon cargo de style « armée » de couleur noire.                              

L’ENFANT ENLEVÉ : SON FILS JAKE CÔTÉ

Photo courtoisie
  • Âge : 3 ans                 
  • Poids : 14 kg (30 lb)                 
  • Cheveux rasés               
  • T-shirt bleu avec des lignes de couleur argent sur les manches et dans le bas. Inscription du chiffre 6 ou 9 en motif camouflage bleu. Pantalon de jeans bleu foncé. Bottes beiges.                                

♦ Ils pourraient se déplacer en voiture ou à pied

Tout une communauté ébranlée                

L’enlèvement d’un enfant de 3 ans par son père, mardi soir, a créé toute une commotion dans la petite municipalité de Sainte-Paule, au sud de Matane, où règne habituellement un calme immuable. 

Comptant moins de 300 habitants, Sainte-Paule est entourée de terrains montagneux et de forêt et est rarement le théâtre d’événements troublant l’ordre public.  

Mais quand le jeune Jake Côté a été enlevé par son père mardi soir, c’est toute la communauté qui a été ébranlée.

« C’est la première fois qu’un événement de cette ampleur survient ici, on s’en serait passé... J’espère que le petit gars va s’en sortir », soupire Sabin Pelletier, résident de Sainte-Paule.

« Ç’a fait vraiment une véritable commotion dans le village », confie le maire Pierre Dugré. 

IMPRESSION DE DÉJÀ-VU

Parmi les citoyens, nombreux sont ceux qui ont fait le rapprochement avec l’enlèvement de Norah et Romy Carpentier par leur père, Martin, à l’été 2020.  

Une histoire qui a connu une fin sordide, quand les deux fillettes ont été retrouvées sans vie quelques jours avant que la dépouille de leur père soit localisée à son tour. 

« Ça rappelle de mauvais souvenirs, souffle Jean Côté, qui habite dans le secteur de recherches. Tout ce qu’on veut, c’est que le jeune soit retrouvé en vie. » 

« C’est certain qu’on souhaite que ça ne finisse pas de la même manière, mais ça nous joue dans la tête », lance de son côté le maire Dugré.

Ce dernier a d’ailleurs tenu à adresser un message à la famille touchée par ce drame, même s’il se sent impuissant dans les circonstances.

« Je veux qu’elle sache que tous les citoyens sont derrière elle et qu’on ne l’abandonnera pas. » 

Jérémy Bernier