/news/provincial
Navigation

La Ville de Québec installera une bibliothèque éphémère dans un milieu défavorisé de Maizerets

Les conseillères municipales Alicia Despins et Geneviève Hamelin ont dévoilé jeudi le projet de bibliothèque éphémère qui verra le jour en 2022 dans un parc au cœur des habitations Saint-Pie-X, dans le nord de Maizerets.
Photo Dominique Lelièvre Les conseillères municipales Alicia Despins et Geneviève Hamelin ont dévoilé jeudi le projet de bibliothèque éphémère qui verra le jour en 2022 dans un parc au cœur des habitations Saint-Pie-X, dans le nord de Maizerets.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a dévoilé jeudi un nouveau concept de bibliothèque éphémère qui verra le jour l’an prochain au cœur des habitations Saint-Pie-X, dans le nord de Maizerets.

• À lire aussi: Pas de panique pour les employés du Tournoi pee-wee de Québec, assure le maire Labeaume

La bibliothèque d’environ un millier de documents jeunesse sera installée dans un conteneur maritime aux couleurs vives. On prévoit aussi tenir différentes activités gratuites d’animation et de médiation culturelle.

«Ça va être un espace de découverte, de jeux et de lecture, évidemment, où les enfants vont pouvoir développer le goût de la lecture en compagnie de leur famille ou de leur éducatrice», a annoncé Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements.

Le conteneur, dont l’aménagement coûtera 65 000$, sera situé plus précisément au parc OMHQ-Gravel, près d’un centre de la petite enfance. Les bâtiments environnants, sous la gestion de l’Office municipal d’habitation de Québec (OMHQ), accueillent de nombreuses familles et 41% des résidents ont moins de 18 ans.

«Lorsque l’on est à faible revenu, d’amener les livres près des gens, je pense que c’est un cadeau incroyable que l’on peut offrir à des jeunes», a déclaré Claude Foster, directeur général de l’OMHQ.

La bibliothèque, conçue pour une clientèle de 12 ans et moins, sera ouverte durant trois saisons, soit du printemps jusqu’à l’automne 2022. L’expérience sera ensuite répétée en 2023. 

En attendant, une initiative similaire est déjà en branle cet été, puisque la «Bdthèque mobile» de l’organisme Québec BD assure une présence ponctuelle depuis quelque temps dans le même parc, et ce, jusqu’au 30 septembre.

Son arrivée il y a quelques jours a attiré «une masse importante de jeunes», a d’ailleurs souligné M. Foster. «Pour moi, ça, c’est déjà un signal qui est formidable.»

Notons que les frais liés à l’acquisition de la collection et à la présentation d’activités de médiation culturelle s’élèvent, quant à eux, à 85 000$.