/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: il faudra «apprendre à vivre avec le virus», dit le ministre Dubé

COVID-19: il faudra «apprendre à vivre avec le virus», dit le ministre Dubé
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie pourrait se poursuivre pendant encore plusieurs années et les Québécois devront apprendre à vivre avec le virus, prévient le ministre de la Santé dans une lettre ouverte.

• À lire aussi: Trudeau martèle la vaccination obligatoire dans les transports

• À lire aussi: Moins de cas en Ontario, croissance importante au Québec

• À lire aussi: COVID-19: plus de 15 000 cas quotidien cet automne au Canada?

Les mutations de la COVID-19 repoussent le moment où le Québec pourra atteindre l’immunité collective grâce à la vaccination, écrit Christian Dubé dans un message publié sur Facebook vendredi après-midi. 

« Avec l’incidence de la transmission sur plusieurs continents, de l’Afrique en passant par l’Asie, le sous-continent indien et les Amériques, le virus a de grandes chances de muter sous la forme de variants qui nous poseront des défis constants dans les mois et peut-être même les années à venir », explique-t-il.  

« Au lieu de chercher la date où tout ça va se terminer, on va devoir apprendre à vivre avec le virus. On va devoir accepter un certain nombre de cas et un certain nombre d’hospitalisations, si on veut retrouver une vie normale », poursuit le ministre. 

Inquiet pour septembre

M. Dubé explique qu’il estime avoir « le devoir de vous expliquer la situation dans laquelle on se trouve ». 

Avec la rentrée scolaire, les projections de l’INESSS pour le mois de septembre l’inquiètent particulièrement, écrit-il.

« [...] On a besoin de vous et je vous demande d’être particulièrement prudents dans les prochains jours et semaines, même si vous êtes adéquatement vaccinés », affirme le ministre. 

À plus long terme, Christian Dubé souligne que la pandémie a démontré la capacité du réseau de la santé à s’adapter pour mieux répondre aux besoins de sa clientèle. 

« Offrir une expérience-client de qualité sera à la base de nos changements pour réduire la liste d’attente en chirurgie, désengorger nos urgences, miser sur les soins à domicile et avoir des services de première ligne qui sont accessibles. [...] Pour réaliser ces objectifs, nous avons besoin de plus de personnel et des équipes qui sont stables. Nous prenons l’engagement que nous allons leur donner des ressources et un environnement de qualité », écrit-il.   

 Le critique péquiste en matière de santé se dit d’accord avec le constat du ministre Dubé, mais invite le gouvernement Legault à mettre fin à la gestion de la pandémie par décrets. 

« Nous sommes d'accord sur un point : il faudra apprendre à vivre avec le virus. Cela implique, comme nous l'exigeons, le retour à une gouvernance normale, plus de transparence dans la gestion de l'information et le rétablissement du rôle de nos institutions », affirme-t-il. 

Le Parti libéral et Québec solidaire n’ont pas donné suite à nos demandes de commentaires.

  • Écoutez l’entrevue de Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l'Institut national de santé publique du Québec:   

 

À VOIR AUSSI...    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.