/misc
Navigation

Les erreurs coulent les Stingers

Manque de synchronisme en première demie

Rouge & Or vs Stingers
Photo Martin Chevalier Jacob Salvail a terminé la rencontre avec sept attrapés pour 77 verges.

Coup d'oeil sur cet article

Brad Collinson était loin d’être abattu après la rencontre face au Rouge et Or. Malgré le revers de 33-7 aux mains des visiteurs, le pilote voyait des signes de progression de sa formation.

• À lire aussi: Victoire décisive du Rouge et Or à Concordia

« Ce n’est pas le résultat espéré. On s’est définitivement tiré dans le pied à quelques reprises et on ne peut espérer une victoire dans ces circonstances. Le fait que ça faisait longtemps qu’on avait joué n’est absolument pas une excuse. »

Le quart-arrière Olivier Roy s’est montré solide pour les Stingers malgré une interception lancée sur le premier jeu de la rencontre. 

« J’ai aimé comment il s’est comporté. C’était son premier départ et c’est normal de commettre des erreurs. Je vais en savoir plus après avoir regardé les bandes vidéo. C’est certain que commencer la partie comme ça, c’était difficile », mentionne le pilote des Stingers.

Roy a terminé la rencontre avec 216 verges aériennes et deux interceptions. 

Meilleure deuxième demie

Après un deuxième quart désastreux, les Stingers ont joué un restant de rencontre fort acceptable. Collinson est d’avis que du point de vue de la résilience, c’est le jour et la nuit depuis son arrivée avec la formation montréalaise.

« Nous avons été combatifs et l’ambiance sur le banc était excellente. Personne ne se pointait du doigt et nos gars étaient encore enthousiastes. Nous avons joué jusqu’à la fin et c’est ce que je demande à mes gars. »

Le capitaine Jacob Salvail avait le même son de cloche que son entraîneur. Une performance sur laquelle la jeune formation peut bâtir sans être satisfaite du résultat.

Jacob Salvail a terminé la rencontre avec sept attrapés pour 77 verges.
Martin Chevalier / JdeM
Jacob Salvail a terminé la rencontre avec sept attrapés pour 77 verges.

« Les petits détails ont fait mal. Des erreurs de synchronisme et ce sont des choses qu’on doit corriger. Sans rien enlever à Laval, ce sont des erreurs créées seulement par notre équipe. On a aussi fait des bonnes choses et il faut bâtir là-dessus », mentionne le petit numéro 13 qui était très heureux de revivre un match universitaire et de revoir la foule.

Bonne préparation

L’instructeur de l’équipe montréalaise n’est pas surpris de ce qu’il a vu sur le terrain de la part de ses adversaires. 

« Autant en attaque qu’en défensive, il n’y a rien que nos gars n’étaient pas prêts à jouer. Nous avions regardé méticuleusement la dernière partie et je pense qu’on a simplement commis trop d’erreurs même si c’était mieux en deuxième demie. »

Le pilote a aussi mentionné qu’il anticipait que le Rouge et Or puiserait dans les jeux de passe voilée puisque ce type de jeux fait partie de l’ADN de la formation québécoise. 

Ce sera une courte semaine de pratique pour les Stingers qui doivent se préparer à jouer contre les Carabins vendredi soir au CEPSUM.