/weekend
Navigation

Une nouvelle aventure pour Frisson!

Mélanie Watt
Photo courtoisie Mélanie Watt

Coup d'oeil sur cet article

Après huit longues années d’absence, Frisson, l’écureuil pré-féré de nombreux jeunes lecteurs (et leurs parents !) est de retour chez les libraires. Ce personnage savoureux, créé par l’autrice et illustratrice de talent Mélanie Watt, se laisse découvrir grâce à une série de sketches désopilants. Frisson l’écureuil est devenu une grande star puisqu’il est maintenant connu dans 23 langues et s’est vendu à plus de 1,5 million d’exemplaires ! 

Star ou pas, Frisson a toujours ses mêmes obsessions : la sécurité, protéger ses noix, se méfier des envahisseurs et faire face à toutes sortes de menaces, même lorsqu’elles sont pratiquement invisibles comme Maurice le microbe.

<strong><em>Frisson l’écureuil en bref</em><br>Mélanie Watt</strong><br>Éditions Scholastic<br>72 pages
Photo courtoisie
Frisson l’écureuil en bref
Mélanie Watt

Éditions Scholastic
72 pages

Mélanie Watt, avec un humour phénoménal et beaucoup d’ingéniosité, fait entrer tous ses lecteurs dans l’univers drôle et coloré de Frisson, un écureuil toujours aux aguets. 

Il y a toutes sortes de créatures qui rôdent autour de son arbre à noix (bûcherons, termites, pic-bois, lapins poussiéreux, extraterrestres). Mieux vaut prendre toutes les précautions nécessaires. Mais lorsqu’un événement malheureux fait tomber toutes les noix, Frisson doit s’aventurer en territoire inconnu... quitte à se familiariser avec les services de livraison.

Mélanie Watt, en entrevue téléphonique, parle avec joie de Frisson l’écureuil en bref. « 15 ans déjà ! Le premier tome sorti en 2006 ! J’avais un feeling que j’avais créé quelque chose d’original, de spécial, surtout dans la mise en page, avec des graphiques et des tableaux. »

Frisson est toujours aussi drôle, fou et intéressant. « J’ai commencé à travailler sur ce livre avant la pandémie. J’avais dessiné les rouleaux de papier de toilette, le ruban à mesurer pour la distanciation, le take-out. Quand la pandémie a commencé, je me disais : ça fait quasiment peur ! »

Toute cette panoplie était cohérente avec la personnalité de Frisson. Ceux qui connaissent Frisson savent que son obsession pour la sécurité n’est pas nouvelle. « Il y a des gens qui pensent que je l’ai créé à cause de la pandémie... Le microbe, par exemple, ça fait longtemps qu’il existe, mais cette fois-ci, je l’ai nommé », ajoute-t-elle en parlant de Maurice.

Mélanie Watt se plonge avec facilité dans l’univers de Frisson. « J’aime ça, les affaires drôles. Je ne suis pas quelqu’un qui aime écouter des drames ou des émissions déprimantes. J’aime ça quand c’est léger et un peu fou et je me nourris de ça. Quand je pense à des histoires, les idées me viennent facilement. Peut-être que c’est un personnage qui me ressemble un peu ? »

Elle est aussi quelqu’un de gêné, révèle-t-elle. Comme Frisson, qui a du mal à se présenter à son voisin. « Je ne tripe pas sur les événements publics. Je suis à l’aise à la maison, dans mes petites affaires. Des fois, on me demande pourquoi il y a eu un écart aussi grand... c’est que j’ai eu un petit garçon qui a maintenant cinq ans ! » 


  • Mélanie Watt est née à Trois-Rivières et a créé en 1999 son premier personnage d’album pour la jeunesse, Léon le caméléon.
  • Depuis, elle a créé Frisson l’écureuil, Chester et quantité d’autres personnages.
  • Elle écrit ses textes en français et en anglais et illustre ses histoires.
  • Elle a remporté plusieurs prix prestigieux, dont le prix Ruth et Sylvia Schwartz, le prix Blue Spruce et le Prix Amelia Frances Howard-Gibbon, tous les trois pour Frisson l’écureuil.