/news/society
Navigation

Les professions du bonheur: du recrutement valorisant

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Maïka Paradis-Garneau est spécialiste en recrutement et développement de l’équipe chez Mirego depuis deux ans.

Coup d'oeil sur cet article

Voir des collègues qu’on a soi-même recrutés s’épanouir dans leur travail c’est gratifiant et il y a de quoi donner le sourire aux conseillers en ressources humaines.

« Ce que j’aime du recrutement, c’est qu’on est présent dès le départ et qu’on peut suivre le développement des personnes. Chez Mirego, on ne parle pas d’employés, mais plutôt de membres de l’équipe. C’est une vision qui me rejoint beaucoup », explique Maïka Paradis-Garneau, spécialiste en recrutement et développement de l’équipe pour l’entreprise de Québec. 

Dans un contexte où les défis sont nombreux, le rôle des responsables en ressources humaines est crucial dans les entreprises, avec la pénurie de main-d’œuvre. 

« J’ai la chance de travailler avec une équipe. Je ne suis pas seule à affronter cette réalité. Je travaille avec les gestionnaires et les développeurs. Ensemble, on voit ça plus comme un challenge. On donne de la visibilité à ce qu’on fait et on participe à des événements pour aller à la rencontre des gens. Oui, c’est un défi, mais ça ne me fait pas peur », ajoute celle qui voit son rôle comme celui d’une ambassadrice.  

Femme d’action

Pour réussir à attirer des candidats, il faut d’abord être convaincu soi-même qu’il n’existe pas de meilleure organisation que la sienne, pense-t-elle.  

Cette femme d’action, qui s’est jointe à l’équipe de Mirego il y a deux ans, a travaillé auparavant chez Premier Tech. Avec sa formation en psychoéducation, son parcours est atypique, mais il ajoute des cordes à son arc.  

En plus de faire de la représentation, Mme Paradis-Garneau fait passer des entrevues, approche des candidats potentiels, accueille les nouveaux et fait en sorte qu’ils soient heureux, sans négliger le bien-être de l’équipe en place. 

« Ce qui me satisfait le plus, c’est de voir l’évolution des gens. Il y a des personnes que j’ai recrutées et que je vois se réaliser au sein de l’équipe. C’est toujours ce qu’on recherche, d’avoir des gens heureux et qui s’épanouissent. »

Dans le top du palmarès 

Mme Paradis-Garneau n’est pas surprise outre mesure de constater que les conseillers en ressources humaines arrivent dans le haut de la liste (14e rang) des professions du bonheur, publiée par Le Journal, malgré les nombreux défis qu’ils rencontrent.

« Quand on voit des personnes se joindre à notre équipe, on constate le fruit de notre travail. C’est très valorisant, même s’il y a des défis comme dans n’importe quelle autre profession », dit-elle. 

Mirego compte 145 personnes dans son équipe. L’entreprise, qui se spécialise dans la création de produits numériques, possède parmi ses clients le Canadien de Montréal. 

Notre dossier complet sur les professions du bonheur :