/news/currentevents
Navigation

Sainte-Paule: l'homme responsable de l’alerte Amber accusé

David Côté va demeurer détenu jusqu’à sa prochaine comparution le 5 octobre

Coup d'oeil sur cet article

David Côté, l'homme de 36 ans qui a tenu tout le Québec en haleine durant cinq jours lors de l’alerte Amber à Sainte-Paule, a comparu lundi au tribunal pour y être formellement accusé.  

• À lire aussi: Déploiement policier à Sainte-Paule: un voisin du suspect raconte

• À lire aussi: Opération policière à Sainte-Paule: «Beaucoup d’émotions en une semaine pour ma communauté», confie Pascal Bérubé

Pour l’instant, la seule accusation portée contre lui est celle d’avoir déchargé une arme à feu avec insouciance. 

Celle-ci fait référence au moment où l’homme était barricadé dans sa résidence, à la fin de l’alerte Amber, où il avait fait feu en direction des policiers.

« La poursuite s’est opposée à sa mise en liberté provisoire », a également précisé Audrey Roy-Cloutier, porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), indiquant que Côté sera de retour en cour le 5 octobre. 

Même si Côté est désigné par les autorités depuis mardi dernier comme le ravisseur d'un enfant, aucune accusation d’enlèvement n’a été déposée contre lui pour le moment. 

Mais ce n’est qu’une question de temps, selon l’avocat criminaliste Marc Bellemare.

« S’il est seulement reconnu coupable d’avoir déchargé une arme à feu, il passera au moins quatre ans derrière les barreaux. Mais il risque aussi d’être accusé d’enlèvement, de séquestration, ou même d’agression armée », indique-t-il. 

Un véhicule blindé était encore présent lundi.
Capture d’écran, TVA nouvelles
Un véhicule blindé était encore présent lundi.

Un stress intense 

Côté avait été retrouvé samedi, au cinquième jour des recherches. 

Le Journal rapportait dimanche que Côté aurait fait feu en direction des policiers, mais qu’aucun des agents n’aurait été blessé. 

Même s’il se sentait en sécurité en raison de la présence massive des agents de la paix, Dan Bérubé, un voisin du fugitif, a trouvé ce moment particulièrement stressant. 

« Les policiers étaient très armés [...] Ils m’ont dit de rester loin des fenêtres et de me tenir dans la partie de la maison la plus éloignée [de la demeure de David Côté] », raconte-t-il.  

  • Écoutez la chronique de Me François-David Bernier sur QUB radio:  

Il aura ensuite fallu une vingtaine d’heures de négociation avant d’obtenir sa reddition, dimanche, vers midi. 

Le jeune garçon est sain et sauf.

Les policiers continuaient à se diriger vers l’endroit où l’enfant et son père ont été retrouvés pour poursuivre l’enquête.
Capture d’écran, TVA nouvelles
Les policiers continuaient à se diriger vers l’endroit où l’enfant et son père ont été retrouvés pour poursuivre l’enquête.

La vie « reprend son cours » 

Dans la petite municipalité de moins de 300 habitants, le dénouement heureux de cette histoire en a réconforté plus d’un. 

« Les gens étaient anxieux, et là ils sont soulagés [...]. C’était beaucoup d’émotions en une semaine pour ma communauté et notre région », a indiqué le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé. 

« Tranquillement, la vie est en train de reprendre son cours, lance de son côté Pierre Dugré, le maire de Sainte-Paule. Mais c’est certain que ça va marquer l’esprit des gens pendant des années. »

Préoccupations pour l’état mental de l’enfant  

Si l’enfant de trois ans qui était visé par une alerte Amber n’a pas été blessé physiquement, son expérience est susceptible d’avoir laissé des traces psychologiques.

« Son accompagnement psychologique ne sera pas évident », avance la psychologue clinicienne Geneviève Beaulieu-Pelletier.

Les coups de feu qui auraient été tirés par l'homme contre les policiers seront probablement ce qu’il y a de plus difficile à faire sens pour le bambin, selon la psychologue clinicienne.

« Qu’est-ce qu’il lui est dit ? “J’essaie de nous défendre” ? Juste ça, c’est particulier. [...]. C’est une très grande charge d’anxiété pour lui », a-t-elle commenté.

— Avec TVA Nouvelles et l’Agence QMI