/news/provincial
Navigation

De nouvelles orientations pour la culture à Québec

La livraison de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy est prévue pour le printemps 2023.
Photo courtoisie La livraison de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy est prévue pour le printemps 2023.

Coup d'oeil sur cet article

Réaménagement de bibliothèques, ajout d’œuvres d’art, bonification de subventions : la Ville de Québec a présenté mardi ses nouvelles orientations en matière de culture pour la période 2021-2025.

• À lire aussi: Une œuvre vandalisée pour une deuxième fois en un mois

« Ce sont des visions qui venaient à terme en 2021, donc c’était important pour nous de les présenter en 2021 et surtout de faire le bilan des cinq dernières années sur tout le travail qui a été accompli », a expliqué la conseillère municipale Alicia Despins, membre du comité exécutif responsable de la culture, de la technoculture et des grands événements.

Concernant la Bibliothèque de Québec, la Ville veut entre autres « offrir des espaces toujours plus accueillants, notamment avec le réaménagement de plusieurs bibliothèques et l’inauguration de la nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy », renforcer ses relations avec le milieu communautaire et développer ses collections autochtones.

Art public

En matière d’art public, il est question de réaliser des œuvres monumentales dans des endroits stratégiques, multiplier les œuvres éphémères, et « implanter une signature artistique distinctive le long du réseau structurant de transport en commun ».

Finalement, s’agissant du développement culturel, la Ville souhaite bonifier divers programmes d’aide, dont le soutien au fonctionnement des organismes culturels professionnels et la mesure Première Ovation.

Pour réaliser ces visions, la Ville de Québec entend ajouter 1,8 M$ par année à son plan d’investissement quinquennal, et 1,5 M$ sur trois ans dans son budget d’exploitation.

Électoral ?

Mme Despins s’est défendue de faire une annonce à caractère préélectoral, même si nous sommes à 10 jours du déclenchement de l’élection. « La raison principale, c’est l’entente de développement culturel [conclue il y a deux semaines] avec le ministère de la Culture et des Communications », a-t-elle dit.

Une bonne partie des fonds viendra de cette entente, qui dure depuis une trentaine d’années et qui est renouvelée tous les trois ans. Le nouvel accord, annoncé le 24 août, prévoit l’investissement d’une somme record de 69,3 millions $ partagée par les deux parties, dont 16,3 millions $ spécifiquement pour la « citoyenneté culturelle ».

À VOIR AUSSI