/news/currentevents
Navigation

Charlesbourg: une femme arrêtée après avoir fui avec son fils, dont elle n’a pas la garde

La suspecte a été arrêtée par les policiers de Québec après une courte cavale, au coin de la rue De La Colombière Ouest et de la 1re Avenue.
Photo Agence QMI, Marc Vallières La suspecte a été arrêtée par les policiers de Québec après une courte cavale, au coin de la rue De La Colombière Ouest et de la 1re Avenue.

Coup d'oeil sur cet article

Quelque temps à peine après une alerte Amber qui a tenu en haleine toute la province, une femme de 43 ans a été arrêtée mercredi matin, à Québec, pour un enlèvement parental.

Le dossier a évolué rapidement et le dénouement n’a pas tardé, mais les craintes étaient réelles et les autorités n’ont pris aucun risque dans les circonstances.

Un peu avant 10h, la suspecte a pris la fuite en voiture avec son fils de 7 ans, en contravention d’une ordonnance de garde. Alors que personne ne connaissait les intentions de la femme, la chasse a commencé sur la 2e Avenue, dans le secteur de Charlesbourg. 

Intervention musclée

Un nombre important de policiers ont été déployés dans le secteur afin de retrouver la mère et son fils.

Les autorités policières ont rapidement été alertées, et la femme a été arrêtée après une courte cavale, au coin de la rue De La Colombière Ouest et de la 1re Avenue. L’alerte Amber n’a pas été nécessaire.

Le jeune garçon est heureusement sain et sauf. La suspecte, pour sa part, a été rencontrée par les enquêteurs.

Étienne Doyon, porte-parole au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), indique qu’il est trop tôt pour préciser les accusations auxquelles elle pourrait faire face.

Le SPVQ n’était pas non plus en mesure de préciser les raisons pour lesquelles la femme se trouvait en présence de son fils, malgré le fait que celle-ci n’ait pas la garde.

Un enlèvement parental désigne une situation où l’un des parents d’un enfant enlève celui-ci, le détient ou le cache à son autre parent.

Conditions particulières

Les conditions requises pour le déclenchement d’une alerte Amber varient d’une province à l’autre, mais les critères de base sont: l’enfant doit avoir moins de 18 ans, on croit que l’enfant a été enlevé, on croit que l’enfant court un grave danger, on dispose d’informations susceptibles d’aider à retrouver l’enfant ou son ravisseur, et l’alerte peut être déclenchée dans un délai raisonnable suivant l’enlèvement.

Outre l’opération terminée à Sainte-Paule, une fillette de 3 ans a aussi été retrouvée saine et sauve mardi à Barrie, en Ontario, à la suite d’une alerte Amber.

À voir aussi