/news/green
Navigation

Levée de l’interdiction d’arrosage à Québec

arrosage
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a décrété mercredi la fin de l’interdiction d’utilisation de l’eau potable à des fins de nettoyage, d’arrosage et de remplissage des piscines qui était en vigueur depuis deux semaines dans toute l’agglomération.

• À lire aussi: Interdiction d’arrosage sur l’ensemble du territoire de l’agglomération de Québec

• À lire aussi: Une usine toute neuve détruit l’environnement

Les précipitations reçues au cours des deux derniers jours et la collaboration des résidents qualifiée d’«exceptionnelle» par la Ville expliquent principalement cette décision.

«Je veux féliciter tout le monde. On a réussi ensemble et bravo», a déclaré le maire Régis Labeaume en marge d’un point de presse.

L’effort collectif de la population de Québec, mais aussi de L’Ancienne-Lorette et de Saint-Augustin-de-Desmaures, a permis de réduire la consommation d’eau de 29 %, «ce qui est vraiment remarquable et démontre la solidarité dont notre communauté est capable dans ce genre de situation d’exception», a affirmé le maire.

Rappelons que la situation était préoccupante lors de la mise en place des restrictions le 24 août dernier. La région n’avait reçu que 10 mm de pluie depuis le début du mois alors qu’il en tombe normalement 104 mm, conduisant à une baisse considérable du niveau des rivières Saint-Charles et Montmorency, où la Ville puise 80 % de son eau.

«On lève les restrictions, mais il faut se souvenir que ce n’est pas une denrée illimitée. On devrait y aller mollo sur l’utilisation [de l’eau]», a signalé Régis Labeaume.

«En septembre, on devrait être corrects», en ce qui concerne les niveaux d’eau dans les réserves, a-t-il rassuré.

— Avec la collaboration de Stéphanie Martin