/sports/soccer
Navigation

Un cadeau inespéré pour le Rouge et Or

L’équipe féminine de soccer misera sur le retour de deux joueuses dominantes

Rouge et Or soccer
Photo courtoisie Arielle Roy-Petitclerc renouera avec le Rouge et Or, après avoir fait la pluie et le beau temps avec l’équipe il y a quelques années.

Coup d'oeil sur cet article

Arielle Roy-Petitclerc a évolué sur la scène professionnelle en Europe lors des dernières saisons, après avoir été élue athlète-étudiante de l’année au Canada en 2017. Laurie Couture-Dallaire a passé la dernière campagne, avant la pandémie, sur la touche en raison de blessures aux genoux. Les deux joueuses étoiles sont de retour avec le club de soccer du Rouge et Or pour la saison qui s’amorce.

« C’est un cadeau qu’on reçoit. On parle vraiment de deux joueuses d’impact, pas seulement dans le vestiaire, mais sur le terrain » aussi, s’est réjoui l’entraîneur-chef David Desloges, dont les troupières seront en action dès vendredi, à McGill, avant la rentrée locale le 19 septembre au PEPS, contre Sherbrooke. Roy-Petitclerc est une défenseure centrale de haut niveau, qui a évolué en France lors des dernières années, à Albi de 2017 à 2019, puis à Brest de 2019 à 2021. 

Revenue au Québec en juillet et inscrite à la maîtrise, elle a décidé contre toute attente de jouer sa dernière année d’admissibilité avec le Rouge et Or.

Retrouvailles

Incidemment, l’une de ses grandes complices de la dernière conquête du championnat canadien en 2016, Laurie Couture-Dallaire, reprend aussi du service.

« J’ai dû être opérée au genou deux fois en un an et demi. Ce n’est pas encore parfait, mais ça prend du mieux. Je pense qu’on aura une très grosse équipe, avec beaucoup de profondeur », estime la milieu de terrain.

Les attentes élevées ne dérangent pas le moins du monde David Desloges, qui en sera à sa deuxième saison aux commandes, puisque la saison 2020 est passée dans le tordeur.

« Tous les ans, l’objectif est de gagner le championnat provincial, et nous sommes tout le temps dans la course. »

« Ça fait deux ans qu’on recrute, mais qu’on ne peut pas jouer. On aura un bon mélange avec 50 % de vétérans et 50 % de recrues. Je m’attends à miser sur un bon groupe », a dit le pilote.

Renouveau chez les hommes

Du côté des hommes, qui commencent aussi leur saison vendredi à McGill, l’équipe est en reconstruction avec 15 nouveaux joueurs et probablement 18 en incluant trois joueurs en attente de leur permis d’études au pays. 

C’est du jamais-vu pour l’équipe depuis la première saison du programme, en 2000.

« L’objectif, c’est toujours le championnat canadien », s’est empressé d’ajouter l’entraîneur Samir Ghrib. 

« La philosophie ne change pas. Il y a un bon esprit d’équipe et du côté tactique, on travaille bien », a-t-il ajouté.

La filière française sera au service de l’équipe, avec sept joueurs en provenance de l’Hexagone.