/news/provincial
Navigation

Tramway de Québec: un gouvernement libéral serait à l’écoute pour une deuxième phase

Tramway de Québec: un gouvernement libéral serait à l’écoute pour une deuxième phase
Photo Dominique Lelièvre

Coup d'oeil sur cet article

Le candidat libéral dans la circonscription fédérale de Québec, Jean-Yves Duclos, serait ouvert à l’idée d’une deuxième phase du projet de tramway, si c’est la volonté de la prochaine administration municipale.

• À lire aussi: Troisième lien: Lehouillier lance un avertissement aux libéraux fédéraux

• À lire aussi: Tunnel Québec-Lévis: le ministre des Transports critique Jean-Yves Duclos

M. Duclos a rappelé que le gouvernement libéral sortant a bonifié de 15 milliards$, en février dernier, l’enveloppe destinée aux investissements en transport en commun et en transport actif à travers le pays.

«On va travailler très fort avec la prochaine administration municipale et avec le gouvernement du Québec pour voir si on peut étendre encore davantage, par exemple, le réseau de tramway de la région de Québec pour aller possiblement vers Charlesbourg ou vers Lebourgneuf, ou étendre les connexions qui pourraient permettre à davantage de gens de profiter de cet investissement structurant», a affirmé le candidat.

Questionné s’il fallait voir dans cette déclaration un appui à une deuxième phase du projet de tramway, dont la construction de la première phase n’est même pas lancée encore, l’élu sortant est toutefois demeuré prudent.

«Il faut toujours faire les choses dans le bon ordre. Il faudrait que la Ville donne son plan, donne sa vision, que le gouvernement du Québec soit derrière, et qu’ensuite le gouvernement canadien puisse appuyer financièrement les priorités à la fois du gouvernement du Québec et de la Ville de Québec, comme on l’a fait dans le réseau de transport qui va être mis en place au cours des prochaines années.»

Protection des écosystèmes

Jean-Yves Duclos s’était déplacé sur le site de l’ancien marché du Vieux-Port en compagnie de la candidate de Beauport-Limoilou, Ann Gingras, pour annoncer leur «intention de travailler en collaboration avec les partenaires politiques, sociaux et économiques de la région, dont l’administration portuaire, pour protéger et valoriser l’écosystème des battures de Beauport et améliorer l’accès à la baignade au Bassin Louise.»

Après l’échec du projet Laurentia, désavoué par le fédéral au début de l’été, l’équipe libérale est d’avis que le port de Québec «peut être un partenaire important pour une relance forte, verte et juste», précise leur communiqué de presse.

À VOIR AUSSI: