/news/society
Navigation

Une aide précieuse pour faire de la prévention du suicide

Émilie Laferrière, fondatrice de Milie Bijoux, et Amy Rancourt, gestionnaire des médias sociaux et responsable de la production, s’impliquent activement dans une cause qui leur tient à cœur, soit la prévention du suicide.
PHOTO DIANE TREMBLAY Émilie Laferrière, fondatrice de Milie Bijoux, et Amy Rancourt, gestionnaire des médias sociaux et responsable de la production, s’impliquent activement dans une cause qui leur tient à cœur, soit la prévention du suicide.

Coup d'oeil sur cet article

Pour soutenir la prévention du suicide, une entreprise de Québec verse 10$ par bijou vendu au cours de la journée du 10 septembre. Cette initiative a permis d’amasser près de 30 000$ depuis six ans.

• À lire aussi - Santé mentale: Trudeau promet un transfert total de 6,5 milliards $

Les employés de Milie Bijoux s’affairent ces jours-ci à fabriquer les bijoux qui seront vendus en exclusivité à l’occasion de la Journée mondiale de la prévention du suicide. Comme pour les autres années, les personnes intéressées auront le choix entre un collier ou un bracelet. Le thème cette année est le papillon.  

«J’ai vu tout ce que le suicide a fait à mon amie et à sa famille. J’ai de la misère avec les gens qui souffrent dans la vie et comme je suis prête à tout pour aider, je me suis questionnée sur ce que je pouvais faire. J’ai décidé d’utiliser mon entreprise», a relaté Émilie Laferrière, fondatrice de Milie Bijoux. 

En quelques jours, elle a créé le bracelet de l’espoir et en 24 heures, elle en a vendu 160 unités, la première année, alors qu’elle avait prévu en vendre une vingtaine. Cela lui a permis de remettre 1600$ à l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS).  

C’est en voyant toute la peine de son amie Amy Rancourt, dont le père s’est suicidé, qu’Émilie a donc choisi de s’impliquer dans cette cause qui lui tient à cœur.  

Pour Amy, ce soutien est précieux d’autant plus qu’il est essentiel à ses yeux de poursuivre les efforts pour faire de la prévention.  

«C’est tellement important d’en parler. Ça aide les gens à se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls. Il y a beaucoup plus de personnes qui sont touchées par le suicide qu’on pense», a affirmé Mme Rancourt, gestionnaire des médias sociaux et responsable de la production pour l’entreprise.  

Selon les plus récents chiffres, on dénombre 1054 personnes au Québec décédées par suicide en 2018 et 3 626 hospitalisations pour tentative de suicide, en 2019.  

Le 10 septembre est la Journée mondiale de prévention du suicide. Chaque année, l’entreprise développe un bracelet et un collier exclusifs.  

«Le suicide est une cause qui est beaucoup vu dans le noir et j’essaie de l’amener dans la lumière. De parler de prévention du suicide, ce n’est pas négatif», a poursuivi Mme Laferrière.  

«Même si c’est une journée qui peut rappeler des mauvais souvenirs à quelqu’un qui a perdu un proche ou qui souffre encore en silence, j’ai vu que ça pouvait faire du bien aux gens. Il y en a qui me dise : «Merci, j’ai perdu mon frère et ce bracelet-là va devenir mon porte-bonheur»», a ajouté la fondatrice de Milie Bijoux. 

Cette vente dure seulement 24 heures. Uniquement l’an dernier, l’entreprise a vendu plus de 1000 bracelets et colliers, ce qui a permis de remettre 10 100$ à l’AQPS. Cette année, Mme Laferrière aimerait pouvoir dépasser cet objectif.  

«Une petite entreprise qui donne 10 000$ à une cause, je suis fière», dit-elle. 

«Chaque année, je propose des bijoux différents, avec une thématique spéciale et une phrase d’espoir», poursuit-elle.  

Milie Bijoux souligne son dixième anniversaire. Les bijoux sont conçus et fabriqués à la main au Québec.  

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE
  

À VOIR AUSSI...