/sports/football
Navigation

Une victoire pour Pier-Olivier Lestage

Le joueur de ligne offensive ravi de sa place sur l’équipe d’entraînement des Seahawks

Pier-Olivier Lestage a goûté à l’action lors des matchs préparatoires, en août, notamment face aux Raiders.
Photo courtoisie, Seahawks de Seattle Pier-Olivier Lestage a goûté à l’action lors des matchs préparatoires, en août, notamment face aux Raiders.

Coup d'oeil sur cet article

L’apprentissage de Pier-Olivier Lestage se poursuit avec les Seahawks de Seattle en vertu de la place qu’il a obtenue sur leur équipe d’entraînement. Même si ce statut ne l’amène pas à être sur le terrain durant les matchs de la saison qui s’amorce, le joueur de ligne offensive y voit une opportunité en or de se faire valoir.

Lestage, qui est devenu le deuxième joueur des Carabins de l’Université de Montréal à se tailler un poste dans la NFL après David Foucault en 2015, considère avoir franchi une belle étape dans sa quête de devenir un joueur régulier dans la NFL.

« Je suis content du résultat. Pour moi, ce n’est vraiment pas une défaite. C’est une victoire de rester ici et de pouvoir m’améliorer à chaque jour. Les Seahawks, c’est une équipe qui donne de vraies opportunités aux joueurs de l’équipe d’entraînement. Il faut rester prêt et attendre patiemment » a mentionné le Montréalais dans le cadre d’une téléconférence organisée par les Seahawks.

Situation particulière

Pour Lestage, la situation n’était pas de tout repos, après avoir subi une opération pour une hernie sportive, qui lui a fait rater les deux premières semaines du camp d’entraînement. 

Il a vite été catapulté dans le bain de la NFL en étant utilisé dans le premier match préparatoire face aux Raiders et ensuite dans les deux suivants.

« J’ai commencé à pratiquer dans la troisième semaine et j’ai eu peu de répétitions. À mon premier match, ça a été un baptême de feu. J’avais à peine pratiqué et tout à coup, j’étais dans un match de la NFL. J’avais beaucoup de temps à rattraper. À tous les matchs, j’ai joué seulement au quatrième quart, mais je pense avoir montré de bonnes choses », a-t-il mentionné en guise d’auto-évaluation.

Un bon potentiel

Cette saison dans la NFL, les équipes sont libres d’embaucher un maximum de 16 joueurs sur leur équipe de réserve. 

Le fait que Lestage ait fait partie du lot malgré son manque d’expérience et le fait qu’il n’ait pas disputé de saison universitaire en 2020 en disent long sur l’opinion des Seahawks à son égard.

« Ils m’ont dit que j’avais un très bon potentiel. Je dois continuer de travailler, d’être un bon coéquipier et de donner de bonnes répétitions aux numéros un. Je veux travailler sur tout ce qui peut faire en sorte que l’année prochaine, je me retrouve sur un alignement régulier de 53 joueurs. 

« Je dois étudier plus la game et montrer que oui je suis là, mais que je suis là pour rester. Il faut que je démontre que je suis un travaillant et que je peux continuer d’améliorer mes capacités mentales et physiques », a expliqué celui qui a évolué comme garde et comme centre.

Même si Lestage ne peut comparer avec d’autres organisations de la NFL, il s’estime choyé de se retrouver avec les Seahawks.

« Juste en regardant comment les choses se passent ici, tu comprends que tu es dans l’une des meilleures organisations de la ligue. L’ambiance est super bonne. Ça part de la culture de Pete Carroll. Il a fait un bon travail pour implanter sa vision. C’est un excellent leader et tu le sens quand il arrive dans une pièce. »