/news/coronavirus
Navigation

La campagne «historique» de vaccination tire à sa fin dans la Capitale-Nationale

Patricia McKinnon, du CIUSSS de la Capitale-Nationale, estime que la fin des activités à Expocité est synonyme d’une mission accomplie.
Photo Didier Debusschère Patricia McKinnon, du CIUSSS de la Capitale-Nationale, estime que la fin des activités à Expocité est synonyme d’une mission accomplie.

Coup d'oeil sur cet article

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a annoncé, vendredi matin, qu’il mettait fin à sa «campagne historique» de vaccination de masse au Centre de foires d’ExpoCité dès ce dimanche à 21h.

• À lire aussi: COVID-19: le Québec compte 879 nouveaux cas et 4 décès

• À lire aussi: Militants antivaccins: vigilance accrue de la police près des écoles

L’annonce a été faite par la directrice de la vaccination du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Patricia McKinnon. La vaccination contre la COVID-19 se poursuivra de façon plus ciblée avec des équipes mobiles, indique-t-elle.

Patricia McKinnon, du CIUSSS de la Capitale-Nationale, estime que la fin des activités à Expocité est synonyme d’une mission accomplie.
Photo Didier Debusschère

«C’est une grande étape», précise la directrice, se réjouissant que plus de 77% de la population de la Capitale-Nationale soit désormais adéquatement protégé contre le virus. 

 Milieux ciblés

L’objectif est maintenant de cibler des communautés, des milieux de travail et des écoles dont le taux de couverture vaccinale souhaité n’est pas atteint.

Bon nombre d’employés qui œuvraient au centre d’ExpoCité retourneront à leurs fonctions habituelles au sein du réseau de la santé. Les employés venant du site Je Contribue seront, pour la plupart, sur appel selon les besoins.

Pour Danielle Poulin, infirmière retraitée, œuvrer à la clinique d’ExpoCité fut une façon de « donner » son expérience.
Photo Didier Debusschère
Pour Danielle Poulin, infirmière retraitée, œuvrer à la clinique d’ExpoCité fut une façon de « donner » son expérience.

Le téléphone pourrait sonner rapidement parce que le CIUSSS espère pouvoir vacciner les jeunes de 6 à 11 ans dès cet automne. Cette stratégie de vaccination prévoit que les parents prennent rendez-vous dans un centre de vaccination et que des équipes mobiles se déplacent dans les milieux.

Patricia McKinnon, du CIUSSS de la Capitale-Nationale, estime que la fin des activités à Expocité est synonyme d’une mission accomplie.
Capture d'écran TVA Nouvelles

Par ailleurs, les centres de vaccination de l'Université Laval, des Galeries de la Capitale et de L'Ancienne-Lorette poursuivront leurs activités jusqu'à la fin de l'année.

«Un pincement au cœur»

Bien que cette fermeture soit synonyme d’avancement dans la lutte contre la pandémie, c’est avec un pincement au cœur que cette fermeture a été annoncée.

«C’est déchirant de voir ce très beau centre partir. Il a été monté à une vitesse incroyable», fait valoir Mme McKinnon.

Des sentiments d’attachement et de nouvelles amitiés se sont forgés tout au long de ces mois difficiles.

«Ça fait énormément de peine, car on se sépare tous. Il y a des liens très forts qui se sont créés», confie Suzanne Giroux, une adjointe administrative retraitée du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

D’autres employées du centre : Suzanne Giroux (à gauche), adjointe administrative, et Stéphanie Normand, travailleuse sociale.
Photo Didier Debusschère
D’autres employées du centre : Suzanne Giroux (à gauche), adjointe administrative, et Stéphanie Normand, travailleuse sociale.

Retraitée depuis 2017, l’infirmière Danielle Poulin partira avec le sentiment du travail accompli.

«Participer à cette grande aventure, même si on ne l’a pas choisi, m’a permis de donner mon expérience», confie-t-elle. 

UN DEUIL À FAIRE POUR LES EMPLOYÉS 

« J’ai rencontré des gens engagés, bienveillants, ponctuels et qui avaient les mêmes valeurs que moi. J’ai pu parfaire mes connaissances, mes expériences et [mes interventions] avec la clientèle avec laquelle j’étais moins à l’aise. »

—Stéphanie Normand, travailleuse sociale au centre de vaccination d’Expocité

« C’est un grand deuil. On se voit tous les jours, on arrive à 4 h 45 le matin et on se raconte nos vies [...] c’est le moment le plus marquant de ma carrière. »

—Suzanne Giroux, adjointe administrative retraitée du CIUSSS de la Capitale-Nationale

« C’est une partie de nous-même qu’on laisse partir, mais en même temps, ça veut dire qu’on a réussi notre mission. »

—Patricia McKinnon, directrice de la vaccination du CIUSSS de la Capitale-Nationale

CENTRE DE VACCINATION D’EXPOCITÉ EN CHIFFRES

  • 450 000 personnes y ont été vaccinées depuis le 8 février. 
  • 700 employés y ont travaillé. 
  • La journée record de vaccination est le 7 juillet, avec l’injection de 4939 doses.  

FERMETURE DES AUTRES CENTRES DE VACCINATION

  • Centre de vaccination Le Relais, Lac-Beauport : 13 septembre; 
  • Centre de vaccination Rolland-Dion, Saint-Raymond : 6 octobre (un point de services sera aménagé); 
  • Centre de vaccination de Clermont, Charlevoix : 18 octobre (un point de services sera aménagé).    

D’AUTRES DONNÉES

  • 81,1% de la population totale de la Capitale-Nationale a reçu une première dose de vaccin. La moyenne provinciale est de 77,1%. 
  • 77,7% de la population totale de la Capitale-Nationale est adéquatement vaccinée. La moyenne provinciale est de 72,4%.  
  • Chez les personnes de 12 ans et plus, 91% ont reçu une première dose et 88% sont adéquatement vaccinées.    

À voir aussi     

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres