/entertainment/movies
Navigation

Encore loin de la normalité

GEN - FILM MARIA CHAPDELAINE COMÉDIEN
Photo Martin Alarie Sebastien Pilote

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Même si le public est de retour dans les salles cette année après avoir dû se contenter l’an passé d’une programmation essentiellement virtuelle, l’édition 2021 du Festival international du film de Toronto (TIFF) ne ressemble en rien à celles de l’époque prépandémie.

• À lire aussi: Éblouissant!

Oubliez les salles remplies à craquer et les files d’attente interminables qu’on avait l’habitude de voir au TIFF avant l’arrivée de la COVID-19. Avec la menace d’une quatrième vague de coronavirus, le festival torontois a fait preuve de prudence en organisant le volet présentiel de sa 46e édition. 

Ainsi, par mesures préventives, les salles ne sont remplies qu’à 40 % de leur capacité. Pour pouvoir y accéder, les festivaliers doivent montrer patte blanche, soit une preuve vaccinale ou un résultat de test COVID négatif datant de moins de 48 heures. Les spectateurs doivent également porter le masque en tout temps, même assis dans la salle. 

Bel accueil pour Pilote

C’est dans ce contexte plutôt étrange pour un festival de films que le cinéaste québécois Sébastien Pilote (Le vendeur) a présenté samedi midi son nouveau long métrage, Maria Chapdelaine.

« Ça fait du bien de se retrouver devant un grand écran après avoir passé beaucoup de temps sur nos petits écrans au cours des derniers mois », a d’ailleurs lancé Pilote aux spectateurs masqués et respectant les distances. Le public torontois a réservé un accueil chaleureux à cette belle et émouvante nouvelle adaptation du célèbre roman de Louis Hémon, malgré le fait que la projection ait été interrompue en raison de problèmes techniques.

« Je suis content de la réaction du public, même si c’est toujours plus agréable quand il y a plus de gens dans la salle, a confié Sébastien Pilote au Journal après la projection. 

« On a reçu plusieurs bons commentaires des spectateurs et des journalistes présents. Certaines personnes plus âgées nous ont même pris dans leurs bras pour nous dire que le film leur avait rappelé des beaux souvenirs. C’est toujours le fun d’entendre ce genre de témoignages. »

  • Maria Chapdelaine est attendu sur les écrans du Québec le 24 septembre.