/news/coronavirus
Navigation

Le personnel anti-vaccin force un hôpital à fermer son aile de naissances

Le personnel anti-vaccin force un hôpital à fermer son aile de naissances
Capture d'écran Facebook

Coup d'oeil sur cet article

Un hôpital new-yorkais a été contraint de fermer son département de naissances en raison du départ de plusieurs membres de son personnel, qui refusaient de se faire vacciner. 

• À lire aussi: Fernandez s’incline en finale des Internationaux des États-Unis

• À lire aussi: L’Amérique a commémoré le 11 Septembre, en quête d’unité

Le Lewis County General Hospital a annoncé qu’à compter du 24 septembre, il ne sera plus en mesure d’accueillir les femmes souhaitant y accoucher, rapportent plusieurs médias américains.

C’est que plusieurs employés du département de maternité ont démissionné à la suite de la directive de la santé publique qui a rendu le vaccin obligatoire pour le personnel de le la santé.

En août, l’État de New York a décidé que l’ensemble des travailleurs des hôpitaux devraient au moins avoir reçu une première dose d’ici le 27 septembre afin de pouvoir continuer à travailler.

Devant une telle exigence, six employés du Lewis County General Hospital ont préféré remettre leur démission, alors que sept autres ont indiqué ne pas avoir encore pris de décision.

En raison de cette situation, le chef de la direction du système de santé du comté de Lewis, Gerald Cayer, a expliqué vendredi que l’hôpital ne serait plus en mesure d’assurer la sécurité des patientes du département de maternité.

L’établissement met donc sur pause les accouchements entre ses murs. M. Cayer espère réussir à recruter suffisamment de personnel afin de rétablir ce service.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres