/weekend
Navigation

Le temps du changement

Anne Ducrocq
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

À l’approche d’une nouvelle saison, la nature change autour de nous, nos habitudes de vie changeront également. Cela nous fait réaliser que le temps file, l’été est presque terminé, une fois de plus et l’on doit passer à autre chose. Dans son livre, Nos saisons Une métamorphose intérieure, l’auteure française Anne Ducrocq nous rappelle que c’est aussi le moment de cheminer, de faire le point et de se transformer.

Abondamment illustré, ce magnifique livre grand format ponctué de citations qui font réfléchir nous invite à faire une pause le temps d’assimiler ce contenu d’une grande sagesse qui nous fait voyager d’une saison à l’autre.

Pour l’auteure Anne Ducrocq qui est une adepte de la méditation et de retraites spirituelles, l’automne est l’occasion de réaliser l’impermanence des choses puisque la vie est constamment en mutation. C’est aussi l’heure des bilans et du détachement qu’elle associe au dépouillement des arbres. On entrevoit l’automne comme un moment d’intériorité à mesure que les journées ensoleillées raccourcissent. 

Nouvelles opportunités

L’automne étant un passage entre l’explosion de vie et de lumière qui se termine et l’intériorité ainsi que l’introspection qui viendra dans quelques mois, pourquoi ne pas entrevoir ce changement de cycle pour se transporter vers de nouvelles opportunités personnelles ou professionnelles en intégrant dans notre vie ce qui vient d’être vécu ? 

<strong><em>Nos saisons Une métamorphose intérieure</em></strong><br>
<em>Anne Ducrocq</em><br>
Les Éditions de La Martinière<br>
266 pages
Photo courtoisie
Nos saisons Une métamorphose intérieure
Anne Ducrocq
Les Éditions de La Martinière
266 pages

Tenter de nouvelles approches, faire de nouvelles expériences, prendre une nouvelle direction, c’est souvent possible, en analysant son passé pour mieux dessiner l’avenir et s’élever à un autre niveau puisqu’il y a toujours une nouvelle dimension de soi-même à conquérir.

Pour plusieurs, l’automne signifie une certaine forme de vulnérabilité. Ainsi, l’auteure suggère d’accepter ce qu’il est et d’apprendre de ses erreurs pour mieux comprendre notre parcours et poursuivre notre cheminement comme une roue qui tourne inévitablement. Ce serait le moment d’aller à l’essentiel, d’élaguer ce qui n’est plus nécessaire dans votre vie.

En observant le cycle des saisons, on peut donc facilement faire un rapprochement avec le cycle de la vie et s’en inspirer. Ce sera l’occasion pour chaque individu qui le souhaite de changer en étant à l’écoute de son corps qui se transforme au gré des saisons. Si pour plusieurs l’automne rappelle une certaine mélancolie, pour d’autres c’est une saison vivifiante, belle à croquer. Au Québec, on en profite pour faire des randonnées, la température étant moins lourde. Certains en profiteront pour faire des travaux à la maison les jours de pluie, on ira cueillir des pommes lors des beaux jours pour clôturer la saison agricole et pourquoi pas se laisser tenter par une dernière escapade en prenant la route avant que la saison rude s’installe ? 


  • Anne Ducrocq est l’auteure d’une vingtaine de livres spécialisés dans l’épanouissement personnel.
  • Elle a notamment écrit les livres Le bonheur, ça se pratique, L’art de faire la paix au quotidien, Une phrase peut tout changer et Les jardins spirituels.