/weekend
Navigation

L’épreuve du temps du Black Album

Metallica Black Album
Photo courtoisie, Ross Halfin James Hetfield joue lui-même de la guitare sur Nothing Else Matters.

Coup d'oeil sur cet article

En 1991, Metallica sortait son cinquième album en carrière. Déjà bien établi dans le milieu heavy metal avec ses disques précédents, dont Master of Puppets et ... And Justice For All, le groupe californien allait connaître un succès stratosphérique avec la sortie de ce disque homonyme que tous appellent Black Album. Le Journal s’est entretenu avec le guitariste Kirk Hammett à l’occasion de la sortie d’un généreux coffret pour le 30e anniversaire de ce mémorable disque. 

Au bout du fil, Kirk Hammett éclate de rire quand on lui demande comment il se sent de constater que le Black Album fête ses 30 ans cette année. 

« On dirait que ça ne fait que quelques semaines que nous nous retrouvions en studio à Los Angeles pour enregistrer, faire le mix et nous obstiner là-dessus. Haha ! »

« Ç’a été un parcours incroyable, poursuit-il. Nous savions que ce que nous faisions était cool. Mais nous ne savions pas que ça deviendrait l’album que c’est devenu. »

À la fin des années 1980, quand ils sont partis en tournée pour l’album ... And Justice For All, les membres de Metallica se sont aperçus à quel point leurs chansons étaient longues et rejoignaient moins le public. Même si le disque avait reçu d’excellentes critiques, les musiciens voulaient du changement pour leur cinquième album.

« Notre objectif principal était de faire des chansons plus courtes avec des arrangements plus simples et des riffs de guitares dynamiques », dit Hammett. 

Dans les palmarès

Alors qu’ils avaient déjà écrit neuf ou dix chansons, le réalisateur Bob Rock est arrivé dans le projet. Même si les musiciens ont souvent argumenté avec lui en studio, le résultat final a valu au groupe d’écouler plus de 16 millions d’exemplaires du Black Album aux États-Unis seulement.

Fort des morceaux Enter Sandman, Nothing Else Matters, Sad But True et The Unforgiven, le Black Album a passé plus de 500 semaines non consécutives dans le palmarès Billboard 200 américain. Il n’y a que trois autres albums qui ont passé ce cap : Dark Side of The Moon (Pink Floyd), Legend: The Best of Bob Marley and The Wailers et Journey’s Greatest Hits.

Le guitariste Kirk Hammett et le batteur Lars Ulrich étaient à la fin vingtaine lors de la création du Black Album.
Photo courtoisie, Ross Halfin
Le guitariste Kirk Hammett et le batteur Lars Ulrich étaient à la fin vingtaine lors de la création du Black Album.

C’est lors de la tournée mondiale du Black Album que les membres de Metallica ont pris conscience du véritable succès de leur disque. « Dès le premier concert à Peoria, en Illinois, jusqu’à la fin de la tournée, trois ans plus tard, les gens ont connecté avec nous pour chaque note, chaque mot, chaque rythme », dit Hammett.

« La première fois que nous avons joué Enter Sandman en concert, ç’a fait wow ! Toute la salle bougeait, tous les gens chantaient le refrain. Je n’en revenais pas. Les gens étaient avec nous. C’était tellement un contraste avec la tournée précédente. Les chansons étaient vraiment compliquées et la foule était moins présente à chaque moment des chansons. »

Généreux coffret

Pour Metallica, il allait de soi de vouloir souligner les 30 ans du Black Album ce mois-ci. « Cet album a prouvé qu’il avait passé le test du temps auprès des jeunes générations », dit Hammett.

Les musiciens n’ont pas été chiches avec les articles pour cet anniversaire. Dans le généreux coffret de collection, on retrouve plus de 24 heures de contenu avec 14 CD, 6 vinyles et 6 DVD !

« Nous aimons en faire trop ! dit Kirk Hammett en riant. Nous voulions donner aux gens le portrait complet de ce qui se passait à l’époque. »

À l’occasion de l’anniversaire, le groupe a aussi sorti The Metallica Blacklist, qui comprend 53 reprises du Black Album faites par des artistes aux horizons variés tels Weezer, Miley Cyrus, Alessia Cara, Cage The Elephant et My Morning Jacket.

« Nous avons publié un message en demandant aux artistes de nous envoyer leurs reprises du Black Album, dit Hammett. La réponse a été tellement immense que ça devenait difficile pour nous de choisir les chansons à mettre sur un disque. Alors, on les a toutes mises ! »

Pour souligner cet anniversaire, Metallica envisage de faire un concert spécial cet automne dans une ville où ils joueront deux soirs consécutifs. « Pour le deuxième soir, on aimerait jouer le Black Album dans son intégralité. On verra si le concert pourra avoir lieu. Avec tout ce qui se passe en ce moment [avec la pandémie], les concerts sont souvent programmés et annulés. »


Le coffret collection pour le 30e anniversaire du Black Album est disponible sur le marché. Pour plus d’infos : metallica.com.