/investigations/truth
Navigation

Des garderies pas toujours gratuites

ELEC
Photo POOL / Presse Canadienne Le premier ministre, Justin Trudeau, lors du débat de mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : notre Bureau d’enquête, basé à Montréal, à Québec et à Ottawa, se spécialise dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos journalistes et nos recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre de voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'ÉNONCÉ  

Lors du débat des chefs, mercredi, le chef libéral Justin Trudeau a accusé son vis-à-vis conservateur de ne pas comprendre le système de garderies du Québec. « Les familles les plus vulnérables au Québec ne paient pas pour leur garderie », a soutenu le premier ministre sortant, pour tenter de décrédibiliser le plan d’Erin O’Toole.

LES FAITS 

L’affirmation de M. Trudeau manque de nuances. Au Québec, les parents doivent débourser une certaine portion des frais de garde de leur enfant, peu importe le revenu familial et le type de garderie. Seule exception : certains parents – comme ceux ayant recours à l’aide sociale – ne paient rien pour envoyer leur enfant à la garderie. Cette gratuité ne s’applique que si l’enfant fréquente une garderie subventionnée, ce qui, dans un contexte de pénurie de places, est loin d’être acquis. À la fin 2019, quelque 1600 enfants dont les parents étaient prestataires de l’aide sociale attendaient une place en service de garde subventionné, déplorait le Vérificateur général du Québec. 

–Pascal Dugas Bourdon

Le chiffre de la semaine : 600 

C’est le nombre de personnes qui recevront le passeport vaccinal même si elles n’ont pas reçu deux doses des vaccins de Pfizer, d’AstraZeneca ou de Moderna. Le ministère de la Santé explique qu’il s’agit de participants aux essais cliniques du candidat vaccin contre la COVID-19 de l’entreprise Medicago basée à Québec. Le ministère n’est toutefois pas en mesure de dire combien de personnes au total pourront bénéficier d’une exemption pour le passeport vaccinal. En effet, certaines personnes pour qui le vaccin est contre-indiqué pourront quand même obtenir un code QR et accéder aux lieux demandant le passeport. Pour ce faire, ils devront obtenir une attestation d’un professionnel de la santé et faire inscrire cette contre-indication au Registre de vaccination en se présentant à une clinique de vaccination.

–Marie Christine Trottier