/sports/baseball
Navigation

Équipe Québec qualifiée pour les séries éliminatoires

Coup d'oeil sur cet article

À son dernier match de la saison régulière, Équipe Québec a accédé aux séries éliminatoires de la Ligue Frontier en défaisant les Miners de Sussex 11 à 7, dimanche, au Skylands Stadium.

Dans ce circuit indépendant, seulement les quatre équipes championnes de leur division accèdent à l’après-campagne. En vertu de son gain du jour, la troupe du gérant Patrick Scalabrini a conclu sa campagne avec une fiche de 52-44 et a ainsi devancé les ValleyCats de Tri-City au sommet de la division Atlantique.

Cela est assez impressionnant quand on considère que le «Fleurdelisé» a été contraint de passer les deux premiers mois de sa saison sur la route, et ce, en raison des restrictions frontalières liées à la pandémie.

«Quand nous avons amorcé cette aventure-là, il n’y a pas grand monde qui croyait qu’on allait se rendre en séries, moi le premier!», a affirmé Scalabrini, lorsque rejoint au bout du fil quelques instants après la qualification de son club.

«C’était une saison remplie de défis. Nous voulions bien paraitre et faire notre travail. Être sur la route pendant tout ce temps-là, c’était quelque chose. Je suis extrêmement fier des gars et personne ne pourra jamais nous retirer ce qu’on a accompli cette année.»

Une équipe soudée

Les réussites d’Équipe Québec s’expliquent en fonction de plusieurs de plusieurs facteurs selon son gérant.

«Nous avons un noyau de joueurs et de leaders qui ont fait en sorte que l’esprit d’équipe est très fort, a d’abord expliqué Scalabrini. D’avoir été sur la route aussi longtemps nous a permis de bien nous connaître.»

«Dans le dernier tiers de la saison, nous avons fait quelques ajustements, nous avons ajouté des joueurs-clés, a-t-il ensuite ajouté. Nous sommes aussi revenus à la maison et les joueurs ont commencé à y croire. Nous avons connu une série de 11 victoires et le timing était incroyable pour réussir l’exploit au dernier match de notre saison.»

Dans leur duel décisif du jour, le voltigeur Dustyn Macaluso a connu une productive journée au bâton. Il a produit quatre points et foulé la plaque à trois reprises en cinq apparitions au marbre.

En deuxième manche, le natif de la Californie a expulsé la balle à l’extérieur des limites du terrain, alors que deux de ses coéquipiers étaient sur les sentiers. Cette longue balle a permis au «Fleurdelisé» de prendre les devants et les représentants de la Belle Province n’ont plus tiré de l’arrière par la suite.

Jonathan Lacroix et Jesse Hodges n’ont pas été en reste, eux qui ont respectivement produit trois et deux points.

«Les gars étaient confiants et ils y croyaient, a dit Scalabrini. On dirait qu’il n’y avait aucune chance qu’on ne fasse pas le travail et qu’on patiente en attendant le résultat des ValleyCats.»

En demi-finale de la Ligue Frontier, Équipe Québec a rendez-vous avec les Wild Things de Washington. La série trois de cinq s’amorcera mardi aux États-Unis.