/news/elections
Navigation

Jagmeet Singh continue sa bataille contre les ultras-riches

Jagmeet Singh continue sa bataille contre les ultras-riches

Coup d'oeil sur cet article

Le dirigeant du Nouveau Parti démocratique (NPD) s’en est pris directement à Justin Trudeau sur la question des échappatoires fiscales, l’accusant de «favoritisme» à l’endroit des grandes entreprises.

Devant un écran représentant le coût de ces échappatoires fiscales du gouvernement Trudeau, le néodémocrate a une fois de plus attaqué le bilan du chef libéral.

  • Écoutez la rencontre Lisée-Mulcair avec Richard Martineau sur les ondes de QUB radio :

«Les gens travaillent fort et paient leurs impôts, mais au lieu de réduire le coût de la vie, Justin Trudeau préfère laisser les grandes entreprises utiliser des échappatoires et paradis fiscaux pour éviter de payer leur part», a avancé M. Singh qui était en déplacement dimanche matin à Sudbury, en Ontario.

«Nous allons supprimer les échappatoires et nous assurer que les ultra-riches et les entreprises paient leur juste part », a-t-il alors réitéré.

Jagmeet Singh a notamment soutenu que « le Canada perd jusqu’à 25 milliards $ chaque année », citant des données du Directeur parlementaire du budget (DPB). «Cela veut dire que durant les six années où Justin Trudeau a été premier ministre, son refus de s’attaquer à ce problème a coûté 146 milliards $ aux Canadiennes et Canadiens».

Les néodémocrates ont déjà annoncé dans la plateforme électorale de leur parti leur plan pour la lutte contre l’évasion fiscale, proposant notamment d’éliminer les actions au porteur, d’améliorer la transparence des impôts payés par les grandes sociétés et d’augmenter le financement de la conformité de l’Agence du revenu du Canda qui est responsable de l’impôt international et de celui sur les sociétés.