/news/elections
Navigation

L’ancienne libérale Celina Caesar-Chavannes soutient une candidate conservatrice

Celina Caesar-Chavannes
Capture d'écran Facebook Celina Caesar-Chavannes

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne députée libérale Celina Caesar-Chavannes a apporté son soutien à la candidate du Parti conservateur du Canada, Maleeha Shahid, qui se présente dans son ancienne circonscription, une décision qui n’a pas manqué de faire réagir les chefs des deux partis.

La députée qui siège comme indépendante depuis mars 2019 a indiqué dans une entrevue à une émission de Global News son intention de voter pour la conservatrice qui se présente à Whitby, en Ontario.

«Je suis très libérale dans l’âme, mais je dirais que dans ce cas particulier, en 2021, cela ne me dérange pas de voter pour ma représentante locale, Maleeha Shahid, qui est conservatrice», a déclaré Mme Caesar-Chavannes selon le média.

«Je n’ai jamais fait ça de ma vie. Mais à ce moment précis, nous devons peut-être penser à faire les choses différemment», a-t-elle poursuivi.

Les dirigeants conservateur et libéral ont alors été amenés à commenter cette décision lors de leurs points de presse, dimanche.

«Tant de gens, tant de membres du Parlement ont été déçus que le langage positif de M. Trudeau ne s’accompagne pas de sa conduite ou de la façon dont il traite les gens. J’ai une bonne relation et beaucoup de respect pour Celina et je pense qu’elle n’a pas été traitée avec respect par le premier ministre», a ainsi mentionné Erin O’Toole, qui était présent à Vancouver, en Colombie-Britannique.

«Je suis très fier que Maleeha Shahid [...] reçoive le soutien de Celina. Je pense que c’est un geste remarquable et un signe que l’heure du changement a sonné», a-t-il également assuré.

Justin Trudeau a pour sa part souhaité «tout le meilleur» à son ancienne députée.

«Nous devons aller de l’avant, et les gens feront leurs choix. Mais nous sommes sans équivoque sur la défense des femmes, la lutte contre le changement climatique en fuite, la défense d’un meilleur avenir pour tous», a-t-il soutenu lors de son déplacement sur la Rive-Sud de Montréal en matinée.

Celina Caesar-Chavannes avait décidé de quitter le Parti libéral du Canada dans la foulée du scandale SNC-Lavalin. Elle avait alors remis en doute les propos du premier ministre et avait raconté dans une entrevue au «Globe and Mail» que M. Trudeau s’était fâché lorsqu’elle lui avait annoncé son intention de ne pas se représenter en 2019.

À voir aussi