/news/elections
Navigation

Le Bloc veut amorcer une campagne pour redorer l’image du Québec

Le Bloc veut amorcer une campagne pour redorer l’image du Québec
POOL / Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le chef bloquiste a annoncé vouloir rétablir l’image du Québec à l’international et mettre en place une campagne de promotion de la province en Europe et aux États-Unis.

«Le dénigrement du Québec semble normalisé au Canada, et les événements du débat des chefs en anglais n’en sont qu’une manifestation», a déclaré Yves-François Blanchet, qui était en déplacement à Sainte-Luce-sur-Mer, au Bas-Saint-Laurent, dimanche matin.

«Ça commande une action, il faut restaurer l’image du Québec», a-t-il insisté.

Le chef du Bloc québécois a ainsi proposé d’utiliser les corps diplomatiques et les consulats afin de multiplier les rencontres avec certains pays, dont la France, M. Blanchet jugeant au passage que «la sympathie de M. Macron n’est pas aussi intense que celle de certains de ses prédécesseurs, mais je pense que tout ça se reconstruit».

Le parti a également suggéré d’envoyer des lettres ouvertes aux médias étrangers et canadiens pour faire valoir les valeurs québécoises.

Cet engagement n’est toutefois pas nouveau pour le Bloc, qui avait dévoilé son plan pour l’image du Québec dans la onzième proposition de sa plateforme électorale présentée à la fin du mois d’août.

«Le Bloc québécois n’acceptera pas que la réputation de la nation québécoise soit entachée par des attaques calomnieuses lorsque nous faisons valoir nos droits, notre langue et nos choix de société», est-il alors possible d’y lire, une promesse que M. Blanchet n’a pas manqué d’illustrer avec la controverse entourant le débat des chefs en anglais de jeudi dernier.