/news/coronavirus
Navigation

Le PLQ demande la prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti libéral du Québec exige que l’état d’urgence sanitaire soit maintenu dans la province encore un moment, notamment pour mettre de l’avant la vaccination obligatoire des enseignants, du personnel de la santé, des services de garde et du reste de la fonction publique.

• À lire aussi: «J’ai hâte d’apprendre à vivre sans le virus», affirme un médecin

• À lire aussi: Des opposants au passeport sanitaire défilent

«Pour avoir la vaccination obligatoire de tous ces groupes-là, on a besoin d’une certaine forme de l’état d’urgence», a expliqué André Fortin, leader parlementaire pour le Parti libéral du Québec.

Les cas ont augmenté chez les enfants et il faut les protéger davantage parce qu’ils ne sont pas vaccinés, a souligné M. Fortin.

«Je crois qu’on a une responsabilité, mais nous on pense que ça devrait s’appliquer de façon plus large à l’ensemble de la fonction publique, que le gouvernement doit prendre ses responsabilités», a-t-il dit.

«On s’explique mal la réticence de la CAQ quand on voit que les grandes banques canadiennes, certaines compagnies de transport et le gouvernement fédéral l’exigent à leurs employés. On croit réellement ce que le gouvernement nous dit depuis longtemps que la vaccination, c’est ce qui mène à cette sortie de crise là. Nous on y croit. Ça serait un outil de plus pour s’assurer qu’on se rapproche d’un maximum de Québécois, vaccinés et protégés, et de réduire la transmission», a ajouté M. Fortin.

Le leader du Parti libéral du Québec explique que la vaccination obligatoire est particulièrement importante, alors que certains hôpitaux ont déjà presque atteint leur pleine capacité ou l'ont dépassée. 

«Il y a des chirurgies qui sont reportées, il y a du délestage. Ça se produit encore au niveau du réseau de la santé, alors on pense que le gouvernement du Québec a une certaine responsabilité. Ça peut nous aider à sortir de cette crise-là.»

Pour combattre la montée des cas et éviter les éclosions, M. Fortin a dit préconiser l'amélioration du déploiement des tests rapides, surtout dans le milieu de l'éducation.

«La grande majorité des enseignants sont vaccinés, mais peut-être que certains de leurs collègues ne le sont pas. Est-ce que, quand on va travailler, on est protégés au maximum? D’avoir des tests rapides, de les utiliser sur place, ça peut avoir un impact positif. À ce niveau-là, je vous dirais que le gouvernement n’en fait pas assez», souligne-t-il.

Le député de Pontiac demande aussi la mise en place du passeport vaccinal à l'Assemblée nationale, ce à quoi Québec solidaire et le Parti québécois s’opposent. 

«Nous, on a un devoir d’exemplarité, et si on ne le fait pas, on manque à nos propres responsabilités.»

À VOIR AUSSI   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres