/sports/hockey
Navigation

Tim Stützle prêt à faire davantage de bruit

Tim Stützle prêt à faire davantage de bruit
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Au nombre des jeunes joueurs talentueux des Sénateurs d’Ottawa, il y a Tim Stützle qui entend poursuivre sa progression avec beaucoup d’enthousiasme la saison prochaine et qui a entamé sa préparation il y a déjà plusieurs semaines.

Le hockeyeur de 19 ans est débarqué dans la capitale fédérale récemment et a d’ailleurs patiné en compagnie de certains coéquipiers vendredi au Centre Canadian Tire. Tout est en place de son côté pour le début du camp d’entraînement fixé au 22 septembre. Il a amorcé ses préparatifs en juin à Mannheim, en Allemagne, où il a travaillé notamment avec l’espoir des Red Wings de Detroit Mortiz Seider et des membres de la formation nationale.

«Je suis vraiment excité et je n’en peux plus d’attendre, a-t-il déclaré au quotidien "Ottawa Sun". J’ai commencé à patiner vraiment tôt, j’ai joué à trois contre trois et ce fut plaisant. Nous avions un groupe de huit gars sur la patinoire et parfois, ce fut un peu moins. [...] Je pense pouvoir travailler tous les aspects, surtout pour gagner plus de batailles pour la rondelle. C’est une chose sur laquelle j’ai planché beaucoup. Pour moi, il importait également de miser sur un meilleur tir. Je me suis pas mal concentré sur ça et j’ai modifié un truc sur mon bâton également.»

«Dans les trois derniers mois, j’ai patiné et travaillé fort. Mon corps va très bien et j’ai hâte d’être au camp pour finalement disputer des matchs, a-t-il ajouté. Je veux être plus tenace cette année et être meilleur avec le disque en prenant des décisions intelligentes. C’est ce que souhaite [l’entraîneur-chef] D.J. [Smith] et c’est ainsi que je veux progresser.»

Aussi, pas question pour lui de prendre tout pour acquis.

«J’ai toujours été un gars dur envers lui-même et j’estime pouvoir nettement mieux faire. Je peux marquer plus de buts et, même si j’ai obtenu une tonne d’occasions de compter, je peux sûrement m’améliorer. Je dois être supérieur dans des situations précises en contrôlant mieux la rondelle. Ce fut bien pour moi d’apprendre comment les jeux se terminent ici dans la dernière saison et je veux poursuivre cette année.»

Esprit d’équipe

Avec la présence des Brady Tkachuk, Thomas Chabot et autres jeunes dynamiques, les Sénateurs ont ce qu’il faut pour donner des ennuis à de nombreux adversaires. Toutefois, au-delà des qualités athlétiques, l’esprit de solidarité est primordial aux yeux de l’Allemand qui a totalisé 29 points en 53 matchs comme recrue pendant la dernière campagne. Il ne garantit rien, sauf un club qui sera compétitif soir après soir.

«Presque tout le monde est en ville et nous avons du plaisir en allant manger ensemble et tout le reste, a-t-il dit. C’est tout le temps dur de prédire ce que nous ferons, mais nous sommes une jeune équipe et notre objectif est d’être près d’une place en séries, si ce n’est pas de s’y retrouver. Notre groupe est tissé serré et tous aiment travailler fort les uns pour les autres.»