/news/society
Navigation

Un homme veut prêter un appartement à des réfugiés afghans

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs Québécois sont prêts à relever leurs manches pour aider les réfugiés afghans attendus au Québec. C'est le cas de Jean Lelièvre, qui est prêt à prêter un appartement rénové et meublé gratuitement à une jeune famille afghane à Sainte-Adèle, dans les Laurentides.

• À lire aussi: Les talibans confirment qu'ils laisseront les femmes étudier, mais pas avec les hommes

• À lire aussi: Qui sont les talibans et que signifie le retour de la charia?

«La cause a interpellé ma famille», explique M. Lelièvre. «On a des gens en péril en Afghanistan qui ont aidé nos forces armées, et les voilà en péril avec ce qu’il se passe politiquement là-bas.»

«Ils sont arrivés maintenant, ils sont en Ontario en confinement, et on sait qu'au lieu de louer l’appartement pour des skieurs en villégiature, on va prêter l’appartement sans frais à une jeune famille qui vient de l’Afghanistan.»

L'appartement se trouve à proximité de deux écoles primaires, une anglaise et une française, et d'une école secondaire.

«La communauté est prête, on a de l’aide de partout», dit M. Lelièvre. «On n’est pas des parrains, mais on peut les aider. On aimerait trouver des gens dans les Laurentides pour parler la langue pour nous aider à les intégrer dans le coin.»

D'autres offres d'aide

Outre l'offre phénoménale de M. Lelièvre, plusieurs organismes, comme le Centre des femmes afghanes de Montréal, ont reçu environ 1000 appels.  

Les gens veulent donner de l’argent, des vêtements, etc., mais les procédures fonctionnent au ralenti. 

Les organismes déplorent qu’ils n’aient pas été impliqués dans l’accueil des réfugiés. 

À VOIR AUSSI