/sports/hockey
Navigation

Charlie McAvoy ne veut pas parler de sa prochaine entente

Charlie McAvoy ne veut pas parler de sa prochaine entente
AFP

Coup d'oeil sur cet article

En 2021-2022, le défenseur des Bruins de Boston Charlie McAvoy disputera la dernière année du contrat de transition qu’il avait paraphé en septembre 2019. 

• À lire aussi: Ryan Donato opte pour le Kraken

• À lire aussi: La dernière saison de Patrice Bergeron?

Déjà considéré comme l’un des meilleurs arrières de la Ligue nationale de hockey (LNH), l’athlète de 23 ans devrait être l’une des priorités de l’organisation du Massachusetts.

De son côté, McAvoy préfère ne pas parler de sa situation contractuelle en public.

«Honnêtement, je n’ai rien à dire à propos de ça, a-t-il répondu au quotidien «The Boston Globe» lorsqu’il a été questionné à ce sujet à la fin du mois d’août. Je suis simplement excité pour l’année qui s’en vient. Je me suis entraîné cet été afin d’être dans les meilleures conditions possibles pour le début du camp d’entraînement.»

Même son de cloche du côté de son agent Michael Curran.

«Pour Charlie, tout est une question d’être prêt pour la prochaine saison, a affirmé le représentant. Il veut connaître du succès et être un atout pour l’équipe. Il souhaite solidifier sa place parmi les meilleurs défenseurs du circuit.»

«Il veut contrôler ce qu’il peut et laisser les choses se faire d’elles-mêmes.»

Lors de la prochaine campagne de la LNH, McAvoy aura un impact de 4,9 millions $ sur la masse salariale. L’Américain vient de connaître sa meilleure campagne sur le plan des statistiques offensives, lui qui a amassé cinq buts et 25 aides pour 30 points en 51 parties.

Celui qui pourrait devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet prochain pourrait obtenir un contrat semblable à celui paraphé par Zach Werenski avec les Blue Jackets de Columbus cet été. Le défenseur a signé une entente de six ans, d’une valeur totale de 57,5 millions $.