/finance
Navigation

Desjardins abolit à son tour les frais de courtage

Desjardins abolit à son tour les frais de courtage
Photo d'archives Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Le Mouvement Desjardins a emboîté le pas à la Banque Nationale, lundi, en annonçant à son tour l’abolition des frais de courtage pour les transactions d’actions réalisées sur son portail Disnat.

• À lire aussi - «Investissement propre»: le Mouvement Desjardins applique sa liste noire

Plus concrètement, Desjardins Courtage en ligne a décidé d’éliminer les commissions qu’elles percevaient sur les transactions d'actions et de fonds canadiens et américains négociés en bourse (FNB).

«Notre organisation coopérative pose donc aujourd'hui un nouveau geste concret pour accroître l'accessibilité aux marchés boursiers pour tous ses clients», a dit Marjorie Minet, vice-présidente aux services-conseils en gestion de patrimoine chez Desjardins, dans un communiqué annonçant la nouvelle politique publié lundi.

Desjardins veut ainsi continuer à «simplifier» et à «démocratiser» l’accès aux marchés boursiers, assure la coopérative.

«Nous continuerons de nous distinguer grâce à un accompagnement et à un parcours éducatif hors pair visant l'autonomie financière», a assuré Mme Minet.

L’institution financière québécoise devient la deuxième au pays à abolir ses frais boursiers après la Banque Nationale, qui a mis fin à ces frais à la fin août.

Les transactions boursières ont connu un essor de popularité au cours de la pandémie, grâce à l’arrivée de nouvelles applications de transaction, mais aussi grâce à des phénomènes comme celui de GameStop, au cours duquel des amateurs en bourse ont fait grimper de façon vertigineuse le cours de l’action de cette chaîne américaine de jeux vidéo.

À VOIR AUSSI