/news/coronavirus
Navigation

Éclosions en milieu scolaire: les tests rapides déployés dans les écoles

Coup d'oeil sur cet article

Les tests de dépistage rapides de la COVID-19 sont déployés, lundi, dans 72 écoles primaires publiques et privées du Québec.

• À lire aussi: COVID-19: 639 nouveaux cas et un décès supplémentaire au Québec

• À lire aussi: 4e vague et manque de personnel: «Ça fait encore peur»

Ils seront principalement offerts à Montréal, dans les arrondissements de Montréal-Nord et de Saint-Michel–Parc-Extension, et dans le secteur de Chomedey, à Laval.  

  • Écoutez la députée du Parti libéral, Marwah Rizqy, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Si un élève développe des symptômes alors qu’il se trouve à l’école, il sera testé avant d’être retourné à la maison s’il est déclaré positif. 

L’utilisation de ces tests ne se fera pas aujourd’hui dans toutes les écoles, cependant, puisque les établissements doivent, au préalable, obtenir l’autorisation des parents, et ce ne sont pas tous les parents qui ont reçu le formulaire de consentement.   

  • Écoutez l’entrevue de la Dre Caroline Quach, pédiatre et microbiologiste-infectiologue au CHU Sainte-Justine:   

Si certains parents sont d’accord avec l’utilisation des tests rapides, d’autres sont plutôt réticents. 

«Si on peut le savoir le plus rapidement possible, ça va être préférable», affirme une mère avant d’ajouter qu’elle trouve «inquiétantes» les éclosions dans les écoles. 

Une autre mère rencontrée par TVA Nouvelles à Laval s’oppose à l’utilisation des tests rapides dans les écoles. 

«Je ne suis pas d’accord, je préfère aller la chercher et la faire tester moi-même», dit-elle. 

- D'après les informations d'Audrey Gagnon

À voir aussi    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres