/entertainment/tv
Navigation

Encore plus d’histoires délicates dans «Toute la vie»

Roy Dupuis et Céline Bonnier dans une scène de "Toute la vie"
Photo Courtoisie, Véro Boncompagni Roy Dupuis et Céline Bonnier dans une scène de "Toute la vie"

Coup d'oeil sur cet article

Toute la vie amorce sa troisième saison sur ICI Télé, mardi, avec encore plus de thématiques délicates dans ses intrigues. Après avoir entre autres abordé l’inceste involontaire l’an dernier, la série de Danielle Trottier plongera dans d’autres eaux troubles, comme la grossesse d’une personne transgenre.

Quand on retrouve l’équipe de l’école Marie-Labrecque, Tina (Hélène Bourgeois-Leclerc) a quitté l’établissement (pour de bon? Ça reste à voir...) et le toujours investi, Christophe (Roy Dupuis), se retrouve vite en confrontation avec la nouvelle responsable pédagogique, Claudie Marchesseau (Marie-Pier Labrecque).

À la fois maladroite et peu sûre d’elle, rigide et très à cheval sur les règles dictées dans les livres, cette dernière n’a pas la sensibilité nécessaire pour composer avec les situations humaines que traînent avec elles les jeunes futures mamans de Marie-Labrecque. L’histoire de Derek (Henri Picard), jeune papa en détresse à qui on refuse l’accès à l’institution parce qu’il est un garçon et non une fille, interpellera particulièrement Christophe, outré par l’injustice.

Roy Dupuis, Céline Bonnier et Félix-Antoine Cantin
Photo Courtoisie, Véro Boncompagni
Roy Dupuis, Céline Bonnier et Félix-Antoine Cantin

Ressemblances

Chez les nouvelles étudiantes, on fera la connaissance de Wivine Coulombe (Marie-Madeleine Sarr), une canado-africaine tourmentée, de Margaux Couture (Tiffany Montambault), qui aboutit à la résidence parce que sa mère (Myriam LeBlanc) travaille dans le Grand Nord quatre semaines sur six, et de Mari Jo Poirier (Philomène Bilodeau, la fille d’Emmanuel Bilodeau et de Monique Spaziani), une jeune femme qui souffre de sclérose en plaques et dont la grossesse ne fait pas le bonheur de son entourage. Elle-même très heureuse de porter un bébé, Mari Jo ira à l’encontre de la volonté de sa mère (Sandra Dumaresq), prise de court par l’imprévu événement. Il faut remarquer les ressemblances physiques, frappantes, entre Philomène Bilodeau et Sandra Dumaresq; on pourrait les croire mère et fille dans la réalité!

Jeune homme enceint

Marie-Labrecque accueillera également Lucas Arditti (Lé Aubin), né Lisa, un Italo-Québécois de troisième génération, qui entamait un changement de sexe lorsqu’il a appris qu’il était enceint. L’auteure Danielle Trottier dit avoir contacté des hommes transgenres pour bâtir son personnage avec le doigté et la délicatesse nécessaires. L’un d’eux a même approuvé les textes.

«Je pense que le public va être content de voir comment ce jeune homme-là, enceint, va nous faire faire un bout de chemin sur la compréhension de son état», a mentionné Danielle Trottier en point de presse virtuel, mardi.

Celle-ci, et le réalisateur, Jean-Philippe Duval, ont rencontré quelques personnes trans pour combler le rôle de Lucas, et c’est l’acteur Lé Aubin, fraîchement diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec (qui y a amorcé sa formation en tant que femme, avant de commencer sa transition), qui a été choisi pour prêter ses traits à Lucas, dont le cas occupera une place importante dans la première partie de la saison.

Madeleine Péloquin (Jacinthe, responsable administrative de Marie-Labrecque), Félix-Antoine Cantin (le fils de Christophe), Bernard Fortin (le grand-père d’une nouvelle élève) et Camille Felton (Rosalie Roy), entre autres, seront aussi des épisodes de Toute la vie cet automne.

Toute la vie, mardi 20h à ICI Télé, dès le 14 septembre.